Lors d'une réception organisée mardi soir à la Maison Blanche, Barack Obama a à nouveau poussé la chansonnette. Invité à prendre le micro par Mick Jagger, le président des Etats-Unis a fredonné quelques paroles blues de "Sweet Home Chicago", de Robert Johnson. Vidéo.

A l'occasion du "Black History Month", mois durant lequel les Etats-Unis célèbrent la contribution de la communauté noire à leur histoire et leur culture, la Maison Blanche organisait un concert mardi soir.

Mick Jagger, chanteur des Rolling Stones, et les guitaristes BB King et Buddy Guy entament alors la chanson "Sweet Home Chicago" du chanteur de blues Robert Johnson et invitent le président à prendre le micro pour le refrain.

Publicité
D'abord frileux, Barack Obama répond "Pas ce soir !", puis l'un des musiciens lui dit "Vous pouvez le faire !". Sur insistance de Mick Jagger, le président des Etats-Unis finit par accepter le micro qu'on lui tend et chante "Come on, baby, don't you want to go... Sweet home Chicago". Un joli clin d'oeil à son ancien territoire politique, lorsqu'il était sénateur de l'Illinois.

La vidéo :

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité