La vidéo du Sofitel où l’on verrait les gardiens faire une "danse de joie" ne sera finalement pas diffusée sur internet par le journaliste qui en a parlé. Contrairement a ce qu’il a annoncé auparavant, celui-ci ne la possède pas.

Suite de la série, de l’affaire dans l’affaire… Le journaliste américain Edward Epstein, qui rapportait lundi de nouveaux éléments troublants dans l’affaire DSK, a annoncé aujourd’hui (mardi 29 novembre) ne pas disposer de la vidéo du Sofitel. La même vidéo qu’il menaçait de diffuser prochainement : "Si Accor refuse de la rendre publique dans sa totalité, je m'en chargerai moi-même", confiait-il hier à Paris Match.

Ce fameux enregistrement contiendrait, selon le journaliste, l’enregistrement de deux gardiens du Sofitel en train d’effectuer une curieuse "danse de joie" de trois minutes (le 14 mai dernier, peu de temps avant l’arrestation de DSK).

Publicité
Une version démentie par le groupe Accor (détenteur du Sofitel), qui avait affirméque cette séquence, muette, ne durait que huit secondes... et n'aurait aucun rapport avec l'arrestation de l'ex- patron du FMI.

A lire aussi :

Affaire DSK : son téléphone aurait été piraté (et autres mystères)

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité