Ce 30 juin 2011, nous fêtons le 20e anniversaire de l’abolition de l’Apartheid en Afrique du Sud. Quelles ont été les grandes étapes de cette période ? Quelles étaient les lois les plus ségrégationnistes ? Qui sont ces personnalités célèbres issues de cette nouvelle Afrique du Sud ? Les explications de Planet.fr

Les grandes étapes de l’Apartheid

-    1910 : Les premières lois ségrégationnistes sont créées. Les colonies britanniques établissent le "Colour Bar" visant à réglementer les relations entre les "races".

-    1917 : Le mot "Apartheid" est utilisé pour la première fois dans un discours de Jan Smuts, futur Premier ministre d’Afrique du Sud. Le mot Apartheid signifie "tenir à l’écart" en afrikaans, la langue des blancs d’Afrique du Sud, issus d’immigrants européens arrivés dès 1652.

-    1922 : Des mineurs blancs se révoltent face à l’embauche de personnes noires pour des postes à responsabilités. Une grève s’enclenche alors, engendrant des émeutes qui feront 200 morts.

-    1924 : Le National Party prend la tête de l’Afrique du Sud en proposant de défendre les intérêts des afrikaners (blancs) et en durcissant la ségrégation.

-    1948 : Le National Party souhaite un renforcement des lois de ségrégation. C’est le début officiel de l’Apartheid, même si des lois ségrégationnistes ont déjà été promulguées avant cette date.

-    1958 : Hendrick Verwoerd, nouveau Premier ministre, renforce l’Apartheid et décide de créer des réserves où il désire regrouper les noirs, nommées les Bantoustans (seulement 13% du territoire national pour accueillir 67% de la population).

-    1961 : Le Commonwealth n’approuve pas du tout l’Apartheid et décide de rejeter la République sud-africaine.

-    1964 : Plusieurs membres de l’ANC (African National Congress) sont arrêtés après des attentats terroristes contre l’Apartheid et condamnés à la prison à vie, dont Nelson Mandela. La même année, des sanctions internationales sont imposées à l’Afrique du Sud par les Nations Unies.

-    1973 : Les Nations Unies qualifient l’Apartheid sud-africain de crime contre l’humanité.

-    1983 : L’Apartheid s’assouplit légèrement pour les seuls indiens et métis. Ils peuvent désormais voter, mais pour des institutions différentes, et avec moins de pouvoirs, de celles de blancs.

-    1986 : L’Apartheid s’assouplit aussi pour les noirs. Ils peuvent désormais se déplacer librement.

-    1989 : Le nouveau président d’Afrique du Sud Frederik de Klerk entame des négociations avec le groupe ANC.

-    1990 : Les lois ségrégationnistes de l’Apartheid sont annulées et Nelson Mandela est libéré le 11 février, après 27 ans de prison.

-    1991 : L’Apartheid est officiellement aboli, et les négociations commencent pour créer une nouvelle Constitution et élire un gouvernement multiracial.

-    1992 : Un référendum démontre que 68% des blancs d’Afrique du Sud sont d’accord avec les changements et les réformes.

-    1994 : Les Nations Unies décident de mettre fin aux sanctions internationales. Les premières élections présidentielles multiraciales sont organisées, et Nelson Mandela est élu le 27 avril.

Publicité
-    1995 : L’Afrique du Sud accueille la Coupe du Monde de Rugby et l’équipe nationale, les Springbocks, longtemps représentatifs de l’Apartheid sud-africain, remporte le titre devant le président Nelson Mandela. Tout un symbole...

 

© MaxPPP