Laurent Berger est secrétaire national de la CFDT, chargé du dossier de l’emploi. Il répond aux questions posées par les internautes de Planet.fr sur le thème de l'emploi des plus de 50 ans, lors du chat du 13 octobre 2010 avec Laurent Wauquiez, alors Secrétaire d'Etat chargé de l'emploi. 

 

 

1) Comment pourrait-on faire profiter les entreprises de cette richesse, sans pour autant imposer de quotas comme pour les salariés handicapés ?

Pour redonner une place aux seniors sur le marché du travail, il faut sortir d’une vision à très court terme de la vie de l’entreprise, où le senior représente un coût. Les compétences des salariés, leur santé, leur satisfaction au travail sont autant d’éléments déterminants qui peuvent faire la différence dans la compétitivité d’une entreprise. Ce sont également des éléments essentiels de la sécurisation des parcours professionnels. Les employeurs doivent donc accepter de négocier davantage avec les organisations syndicales sur ces questions, et cela à tous les niveaux, du national à l’entreprise.

 

Focus de l'enquête Planet.fr-Ifop "Les 50-65 ans face à l'emploi"

Publicité
Précarité et discrimination des 50-65 ans dans le monde du travail Selon le dernier baromètre de la Dares (août 2010), basé sur les chiffres de Pôle emploi, "le nombre d'actifs de plus de 50 ans inscrits au chômage a bondi de 16,7 % sur un an". 89% des Français âgés de 50-65 ans jugent que l’emploi de leur classe d’âge constitue un vrai problème de société aujourd’hui en France. Cette problématique de l’emploi des seniors apparaît d’autant plus importante que leur valeur ajoutée est très clairement soulignée par les 50-65 ans: 93% des personnes interrogées jugent que les seniors constituent une vraie richesse pour l’entreprise, dont 61% «tout à fait».

Publicité