Grâce à l’extrême sensibilité du télescope spatial Hubble, la nébuleuse de la Lyre, une des plus célèbres nébuleuses planétaires, vient d’être scrutée comme jamais. En effet, les images obtenues ont permis aux astrophysiciens de dresser un modèle en trois dimensions de cette dernière, et la structure se révèle plus complexe que prévu.

Découverte en 1779 par deux astronomes, la nébuleuse de la Lyre, aussi connue sous le nom de l’Anneau ou Messier 57 (M57), est une des nébuleuses planétaires les plus observées et étudiées par les astronomes. Située à environ 2 300 années-lumière de la Terre, dans la constellation de la Lyre, elle est facilement observable et est l’un des objets les plus spectaculaires de la voûte céleste.

La nébuleuse de la Lyre en 3DAlors qu’elle est épiée depuis tant d’années, qui aurait pensé qu’elle pourrait encore nous révéler des secrets ? Car en effet, soucieux de déterminer le plus précisément la structure de cette nébuleuse planétaire, les chercheurs ont regardé d’un peu plus près avec le télescope spatial Hubble.

Très perfectionné, la Wide Field Camera 3 du télescope a été mise à contribution et livre de nombreux, précieux et savoureux détails. Les chercheurs ont ainsi pu démasquer la structure complexe de l’objet et réaliser un modèle en 3D de la nébuleuse de la Lyre. A ce jour, il s’agit du plus précis.

"La nébuleuse n’est pas comme un bagel, mais plutôt comme un beignet, car elle est remplie de matière au milieu", explique Robert O’Dell, principal auteur de l’étude et astronome à l’Université Vanderbilt située à Nashville, dans le Tennessee.

Un soleil mourantSelon les astronomes, l’Anneau de la Lyre se serait formé il y a 4 000 ans. Il est aujourd’hui le résultat d’une étoile mourante qui, au départ, pouvait s’apparenter au Soleil. Cette nébuleuse s’est donc formée à partir du moment où le noyau de l’étoile est arrivé à cours de carburant.

Publicité
Désormais, la nébuleuse de la Lyre continue de s’étendre, avec une vitesse d’environ 70 000 km/h et son expansion devrait encore durer une dizaine de milliers d’années, estiment les spécialistes. Cela nous permet d’imaginer à quoi ressemblerait la fin de vie du Soleil, dans plusieurs milliards d’années.

Découvrez ci-dessous les vidéos réalisées :

 

© NASA/Hubble Heritage Team

Publicité