Grande fête de l'aéronautique où les nouveautés les plus incroyables sont présentées, le Salon du Bourget est également parfois le lieu de graves accidents d'avions. Planet.fr vous propose de revenir sur les crashs les plus important du salon.

Actuellement ouvert près de Paris, le Salon aéronautique du Bourget attire à chaque fois de nombreux professionnels et amateurs d'avions. Malheureusement, les démonstrations ne se passent pas toujours très bien. En effet, quelques crashs sont venus endeuillés les festivités.

- Samedi 3 juin 1961 : le premier accident grave du Bourget. Un B-58 Hustler fait une démonstration sous un ciel très chargé. Tout à coup, il réalise un tonneau lors d'une phase ascendante et en ressortant des nuages, le pilote ne peut redresser. Il s'écrase. Les trois membres à bord meurent dans l'accident.

- Dimanche 16 juin 1963 : Un appareil expérimental (le P.1127) effectue en plein vol une marche arrière puis repart en avant. La manœuvre soulève beaucoup de poussière et de cailloux, et l'un d'eux atteint le moteur. L'avion s'écrase au sol mais ne fait pas de victime.

- Mardi 15 juin 1965 : Un B-58A Hustler très chargé revient de Madrid pour atterrir au Bourget. Malheureusement, il heurte le sol 200 mètres avant le début de la piste et prend feu, tuant le pilote, et blessant deux autres passagers.

- Samedi 19 juin 1965 : Un Fiat G91 termine sa démonstration à court de carburant. Il perd de l'altitude et ne peut remettre les gaz. Il finit par se crasher sur un parking tout proche, faisant 9 morts (le pilote et 8 spectateurs).

- Le 4 juin 1967 : la patrouille de France clôt la session des démonstrations au Bourget. L'un des 9 avions a un problème et s'écrase près de la tribune officielle, projetant de nombreux débris. Le pilote décède, mais aucun spectateur n'est blessé.

- Dimanche 3 juin 1973 : Un TU-144 termine sa démonstration par un lent passage devant le public. Il se prépare ensuite à atterrir mais on lui indique que ce n'est pas la bonne piste. Après quelques manœuvre il se dirige vers la bonne piste mais de la vapeur blanche sort de l'appareil. Il finit par exploser et s'écraser à Goussainville. Bilan : 13 morts (les 6 membres de l'équipage et 7 habitants) et 28 blessées.

- Le 3 juin 1977 : Sous un sale temps, le Fairchild A10-A exécute sa démonstration. Il boucle dans les nuages, mais ressort une fois trop bas et heurte le sol. La queue de l'appareil s'arrache, le cockpit également, et la carcasse prend feu. Le pilote y perdra la vie.

- Vendredi 9 juin 1989 : Un MIG-29 vole lentement. Au moment de reprendre de la vitesse, l'un des réacteurs a un problème et déséquilibre l'appareil. Le pilote sort de l'avion grace au siège éjectable et s'en sort vivant alors que l'appareil s'écrase et explose.

Publicité
- Samedi 12 juin 1999 : Un SU30-MK vole étonnamment bas. Il ne réussit pas à se redresser et finit par heurter la piste par l'arrière de l'appareil. L'avion prend feu mais l'équipage réussit à lui faire reprendre de l'altitude avant de sauter grâce aux sièges éjectables. L'avion s'écrase alors un peu plus loin.

© Capture d'écran vidéo du crash du SU30-MK en 1999