High-Tech

Découvrez les locaux de Google Paris inaugurés par Nicolas Sarkozy

Le logo géant de Google

Précédent Suivant

 

Crédit photo : © Google

Voir toutes les photos de Découvrez les locaux de Google Paris inaugurés par Nicolas Sarkozy

Je souscris à la newsletter planet À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Pour commenter cet article, veuillez vous inscrire ou vous connecter avec votre compte Planet

2 commentaires

Vous voulez que j'vous dize ?

Portrait de bniat40

bniat40

Vous voulez que j'vous dize ? Eh bin ! j'vais vous dire !

Vous trouvez que j'chsuis un peu beaucoup partout ? Eh bin ! j'vais vous réponde...Hi ! hi ! han ! C'est que c'est quand, hein ! mieux que d'inaugurationner les marguerites (On dit Chrysantèmes, Président !) Ah bon ! vous croyez ? Bon ! Hi ! han ! inaugurationaler les - comment vous avez-dit ? - ah oui ! Chrysantèmes...

Votez pour ce commentaire: 

100 millions d'euros pour 10

Portrait de Guillotin 46

100 millions d'euros pour 10 000 mètres carrés, voila une somme à la mesure de notre prince-président (clin d'oeuil à a.raf) et qui vaut bien qu'il trouve une place dans son emploi du temps pour "se fende" d'une conférence lors de l'inauguration.

Cet évennement m'inspire plusieurs réflexions :

1- Lorsque ces même américains, ceux de Molex, ferment l'usine de Villemur-sur-Tarn, en bafouant le droit français et les décisions de la justice française, pourquoi notre prince-président n'est-il pas allé faire une conférance, non pas pour soutenir tous ceux qui ont été licenciés (il ne faut tout-de-même pas lui demander de se rabaisser à cela !) mais simplement pour rappeler le respect des lois à ces américains qu'il admire tant ?

2- Lorsque des PME purement françaises font de gros efforts pour se développer, embaucher du personnel français et garder les bénéfices en France, pourquoi ne se déplace t-il pas pour les encourager et même les féliciter ? Serait-ce les mots Petit et Moyen contenus dans PME qui ne seraient pas à la hauteur de notre prince-président et qui lui feraient peur ? Ou serait-ce le buffet qui ne serait que Petit ou Moyen comparé à celui de Google ou du Fouquet's? Pourtant, ces deux mots n'ont rien de péjoratif et l'Histoire regorge de personnages  qui ont été Grands par leurs actions bien que petits par leur taille et d'autres qui, bien que grands par leur taille, n'ont laissé que de petits et même tristes souvenirs pour l'Histoire. Ne soyez pas complexé, Monsieur le Président et n'ayez pas peur de vous salir les mains en serrant celles des petites gens ou celles de la "racaille" comme vous les appelez parfois. Elles sont souvent bien plus propres que celles des gens de votre monde ! Et n'oubliez pas qu'il y a aussi des gens qui étaient petits par la taille (malgré le petit tabouret) et qui sont restés petits dans l'Histoire.

3- Lorsque les industriels français licencient à tour de bras en délocalisant les usines, pourquoi ne vous déplacez vous pas pour faire une conférance dans laquelle vous pourriez leur expliquer que les dirigeants de Google (des américains que tout le monde sait plus soucieux des profits que de n'importe quoi d'autre) sont capables de développer leur entreprise (autrement dit d'augmenter leurs profits) en s'implantant en France et en faisant travailler des français? Vous pourriez leur expliquer qu'ils nous prennent pour des imbeciles chaque fois qu'ils nous expliquent que les délocalisations sont le seul moyen d'éviter la faillite, alors que des étrangers qui ne sont pas des économiquement faibles sont capables d'investir et de gagner de l'argent chez nous !

4- Et lorsque Peugeot (je n'ai rien contre Peugeot en particulier car il n'est qu'un parmi d'autres) annonce délocalisations et licenciements, pouquoi n'allez vous pas chez eux faire une conférance dans laquelle vous pourriez leur expliquer que, lorsque les allemands de Continental ou de je ne sais plus quel fabricant de couches ferment leurs usines françaises pour rapatrier la production en Allemagne, ce n'est certainement pas par soucis de rentabilité car les ouvrier allemands sont mieux payés que les ouvriers français, les syndicats allemands plus puissants que les syndicats français et la productivité des ouvriers français parmis les meilleures du monde . Vous pourriez leur dire que les patrons allemands (banquiers compris) sont peut être plus soucieux du bien de leur pays que les patrons français et plus enclains à prendre des risques et à investir dans la recherche, les moyens de production et le respect de leurs employés que ne le sont les patrons français.

Alors, Monsieur le président, votre visite chez Google ne serait-elle qu'une opération de "fayotage" ? ou est-ce la compagnie des "très riches" qui vous est plus plus agréable que celles des "moins ou pas riches" ?

Votez pour ce commentaire: