Etre victime d'un hackage sur Facebook n'est pas une légende. Etant donné que la plupart des informations personnelles et professionnelles sont dans notre profil Facebook, les pirates redoublent d'imagination pour mettre la main dessus. Voici quelques astuces pour ne pas se faire hacker son compte Facebook et de surcroît, son PC.

Les pirates ne se contentent pas des données de votre profil Facebook. En retour, ils vous laissent un virus en cadeau et c'est l'ordinateur qui trinque. Pour éviter ce type de désagrément, cela commence par des paramètres de sécurité du compte en béton. Pour se faire, il suffit d'aller dans la rubrique "Confidentialité" du compte et de la personnaliser.

Il faut également choisir un mot de passe, si possible, long, compliqué, où les chiffres et les lettres majuscules et minuscules sont mélangés. Le nom d'un volcan islandais ferai très bien l'affaire. Pensez à minimiser vos informations personnelles. Inutile de mentionner votre jour, mois et année de naissance, car les hackers peuvent s'en servir pour pirater votre compte et d'autres informations à votre sujet.

Dans la mesure du possible, il faut éviter de lier son compte Facebook à son adresse mail personnelle car si le profil Facebook est touché par un virus, l'adresse mail le sera aussi et après, l'ordinateur. Dans une autre mesure, il y a quelques erreurs à ne pas commettre, comme se laisser tenter par les vidéos coquines au coin de la page, notamment sur les sex-tape de stars qui n'existent pas (encore).

Facebook, c'est bleu et juste bleu

Il est regrettable de ne pas pouvoir marquer sa désaprobation sur certaines publications mais c'est comme ça, la fonction "je n'aime pas" n'existe pas. Si on vous l'a propose ne vous jetez pas dessus, c'est peut être un virus. A l'instar du "je n'aime pas", les applications qui proposent de changer la couleur de Facebook en rouge, rose ou orange n'existent pas. Facebook, c'est bleu et juste bleu. Là aussi, si on vous la propose, c'est qu'un virus vous attend derrière.

Publicité
"Qui consulte vos messages, qui va le plus de fois sur votre profil, qui de vos "amis" vous ont supprimé de leurs contacts ? Téléchargez cette appli Facebook et vous le saurez", ce type de messages sur la page Facebook est aguicheur mais dangereux. En plus, de telles fonctions ne sont pas présentes sur Facebook. Enfin, celle qui peut paraître la plus évidente : accepter n'importe quel individu par soucis de popularité peut s'avérer dommageable.