Depuis l'apparition de la puce RFID dans les papiers d'identité, des Allemands s'inquiètent pour leurs données personnelles.

En août dernier, un Allemand de 29 ans a été arrêté à l’aéroport de Francfort car ses papiers d'identité avaient été passés au micro-ondes. Selon le Washington Post, l’homme craignait pour sa vie privée depuis l’apparition de la puce RFID (Radio Frequency Identification) dans les cartes d’identité allemandes en 2010. Il avait alors décidé de détruire cette puce qui permet de mémoriser et de récupérer des données à distance. Pour avoir modifié des documents officiels qui sont propriétés de l’Etat, l’Allemand encourt une amende ou une peine de prison.

Depuis la promulgation de la loi en 2010, de nombreux Allemands sont préoccupés par la protection de leurs donnés personnelles, notamment à cause des révélations d’Edward Snowden et des écoutes de la NSA. Plusieurs études ont néanmoins indiqué que la puce ne serait pas utilisée pour espionner la population. Sur Youtube, il existe pourtant de multiples vidéos où l’on peut voir des cartes d’identité exploser dans des micro-ondes.

Une puce censurée en France par le Conseil constitutionnel

Publicité
La puce RFID a pour but de lutter contre l’usurpation d’identité et le terrorisme. Elle sert également à simplifier les procédures administratives et commerciales sur Internet. En France, elle a été adoptée en première lecture par le Sénat et l’Assemblée nationale en 2011, ce qui a suscité de vives critiques. Mais le Conseil constitutionnel a en partie censuré le projet en 2012.

Vidéo sur le même thème - Allemagne : Jusqu‘à 800 000 demandeurs d’asile en 2015, un record historique 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité