Société
Les parents d’un soldat syrien égorgé par le djihadite français Maxime Hauchard se sont constitués partie civile à Paris.
Publicité