Vidéos à la une
Chaque année en France, 70.000 couples divorcent par consentement mutuel. Pour fluidifier le processus très long et complexe, un nouveau texte présenté par le garde des Sceaux prévoit une procédure très simplifiée. La séparation se déroulerait sans l'arbitrage du juge, et coûterait seulement une cinquantaine d'euros.
Vidéos à la une
Le ministre de la justice, Jean-Jacques Urvoas, a déposé un amendement pour simplifier les démarches de divorce. D'un consentement mutuel, les couples pourront se séparer chez le notaire pour 50 euros et en présence de leurs avocats. Pour certains avocats, cet amendement est à prendre avec précaution.
Vidéos à la une
Le ministre de la justice, Jean-Jacques Urvoas, a déposé un amendement pour simplifier les démarches de divorce. D'un consentement mutuel, les couples pourront se séparer chez le notaire pour 50 euros et en présence de leurs avocats. Pour certains avocats, cet amendement est à prendre avec précaution.
Vidéos à la une
Aujourd’hui les divorces sont devenus monnaie courante mais les motifs de séparation sont parfois à peine croyables.
Vidéos à la une
En instance de divorce, nombreux sont les anciens couples qui n'arrivent pas à résoudre les détails de leur séparation. Les juges renvoient ces couples vers des médiateurs, afin de trouver des solutions à l'amiable. Un reportage à découvrir ce dimanche dans Sept à Huit, dont voici un extrait exclusif pour MYTF1News.
Vidéos à la une
REPORTAGE - Sept parents, dont 5 papas et 2 mamans, campent depuis samedi sur un chevalement de mines à Freyming-Merlebach, en Moselle, pour se faire entendre de la justice. Chacun a perdu la garde de son ou ses enfants après une séparation. Reportage auprès de ces parents en détresse dont l'action commence à toucher certains habitants du coin qui viennent les ravitailler en nourriture, en eau.
Vidéos à la une
Alors que le synode mouvementé sur la famille s'est achevé samedi sur un texte sans accord sur les divorcés remariés et les homosexuels, le père Frederico Lombardi, porte-parole du Vatican, s'est livré à une explication de texte. "Le synode a voulu réaffirmer que le mariage, c'est seulement entre un homme et une femme. Et c'est cela qui compose une famille," a-t-il déclaré dimanche.
Vidéos à la une
On les surnomme "les enfants à la fenêtre", des enfants de parents divorcés qui attendent en vain leur père ou leur mère qui n'exerce pas son droit de visite le week-end. Le projet de loi sur la famille examiné cette semaine à l'Assemblée prévoit de sanctionner les parents en cas de manquement grave à l'autorité parentale. Nous avons rencontré des familles confrontées à cette situation.
Publicité