Vidéos à la une
MUNICH - 30 juillet 2015 - Arrivée jeudi de l'artiste chinois Ai à l'aéroport de Munich, en présence de très nombreux médias. Depuis quatre ans, le dissident était privé de passeport par les autorités chinoises. Il a pu le récupérer mi-juillet. Muni d'un visa à entrées multiples pour l'Allemagne, Ai Weiwei compte désormais voir son fils, installé à Berlin. Ce féroce opposant au régime de Pékin avait été accusé de fraude fiscale et détenu au printemps 2011, ce qui avait soulevé une vague d'indignation dans le monde. Artiste polyvalent, peintre, sculpteur, Ai Weiwei ne se prive pas en retour d'ironiser dans ses installations ou ses commentaires sur la corruption et les violations du droit d'expression en Chine. Ces derniers mois, le climat est pourtant à l'apaisement. L'artiste a ainsi pu inaugurer récemment sa première exposition individuelle dans la capitale chinoise
Vidéos à la une
Fidel Castro a voté pour les élections municipales cubaines. L'ancien dirigeant, âgé de 88 ans, s'est acquitté de sa tâche dimanche depuis son domicile de La Havane. Il a ensuite fait parvenir son bulletin par messager aux autorités électorales, qui l'ont déposé dans une urne devant les caméras de la télévision d'État. Quelque 8 millions de Cubains âgés de plus de 16 ans étaient appelés à élire leurs conseillers municipaux lors d'assemblées de quartier. Parmi les 27 379 candidats briguant ces postes, se trouvaient deux opposants au pouvoir. Ces derniers ont échoué à récolter la majorité des voix et ont d'ores et déjà reconnu leur défaite. En cas de succès, ces dissidents auraient été les premiers opposants politiques au régime castriste à obtenir un mandat électif depuis la révolution de 1959.
Vidéos à la une
1.200 personnes ont déjà péri dans l'affrontement entre Kiev et les pro-russes. Aujourd'hui ce sont les civils qui s'entraînent et combattent...
Vidéos à la une
SAN FRANCISCO - 24 sept 2014 - Ai Wei Wei investit la célèbre prison d'Alcatraz. L'artiste et activiste chinois a choisi ce lieu symbolique pour sa nouvelle exposition. Les visiteurs pourront découvrir les sept installations du plasticien dans l'ancienne maison d'arrêt de la Baie de San Francisco. Le clou de l'exposition : une oeuvre réalisée à l'aide de plus d'un million de pièces de Lego. Elle représente les portraits de 176 prisonniers politiques et exilés à travers le monde, parmi lesquels Nelson Mandela ou encore Edward Snowden. Placé en résidence surveillé, Ai Wei Wei a supervisé l'installation de l'exposition depuis Pékin. Quelque 90 bénévoles ont réalisé l'assemblage des Lego selon les plans de l'artiste. Connu dans le monde entier pour son art et sa liberté de ton envers le régime chinois, le militant a lui-même passé trois mois en prison en 2011.
Publicité