Société
Après avoir avoué le meurtre de Moktaria Chaïb, Jacques Rançon vient de reconnaître celui de Marie-Hélène Gonzales. Les deux jeunes femmes font partie des quatre disparues de Perpignan entre 1995 et 2001.
Vidéos à la une
Mohamed Chaib, frère de la jeune fille que le quinquagénaire Jacques Rançon a avoué avoir violée et tuée en 1997 à Perpignan, a rendu hommage samedi au "travail énorme" mené par les policiers, jusqu'à ce que l'assassin soit confondu par son ADN, 17 ans après. "C'est un soulagement", a dit Mohamed Chaib, revenu à Perpignan pour une conférence de presse au cabinet de son avocat, Me Etienne Nicolau. Dieu merci ils ont trouvé de l'ADN et Dieu merci ça s'est passé en France, parce que dans d'autres pays je pense qu'ils auraient abandonné depuis longtemps. C'est pour ça aussi que je tiens à remercier la France", a-t-il déclaré au nom de sa famille, son père étant décédé et sa mère vivant en Algérie.
Vidéos à la une
DOCUMENT BFMTV - Jacques R. est passé aux aveux dans l'affaire des disparues de Perpignan. L'homme a été confondu par son ADN mais aussi par le témoignage de son ex-compagne. Elle évoque un homme violent psychiquement, physiquement et sexuellement qui avait l'habitude de roder la nuit près de la gare.
Société
Le suspect de l'affaire des disparues de Perpignan qui avait été interpellé mardi 14 octobre a avoué, dans la nuit de mercredi à jeudi, avoir tué les jeunes filles. 
Société
Un quinquagénaire a été interpellé mardi 14 ocotbre à la mi-journée par la PJ de Montpellier dans le cadre de l'affaire des "disparues de Perpignan". Il a été repéré par son ADN.
Vidéos à la une
Les enquêteurs sont en train d'effectuer des vérifications sur les liens présumés entre Francisco Benitez, principal suspect dans cette affaire, et une jeune femme retrouvée morte dans des...
Vidéos à la une
Les policiers chargés d’élucider le mystère des disparues de Perpignan ont mené lundi leurs premières fouilles sur le terrain à la recherche des corps. Ils ont commencé leur travail dans...
Société
Près de deux mois après la disparition d’Allison et Marie-Josée Benitez et au vu des derniers éléments récoltés, les enquêteurs ont entrepris lundi des recherches opérationnelles sur trois sites situés près du domicile familial. Ils espèrent y retrouver les corps des deux femmes.
Société
Un militaire a confié avoir vu Francisco Benitez dans les sanitaires de la caserne où il était légionnaire. Le père et mari des deux disparues se lavait les mains et le lavabo est maculé de traces rouges suspectes affirme-t-il.
Société
Alors que l’ADN d’Allison Benitez a été trouvé dans le congélateur du domicile familial, un témoin a récemment assuré que le père, Francisco Benitez, lui a demandé de l’aide pour le transporter. Le légionnaire n’en voulait plus chez lui.
Société
Les enquêteurs en charge de l’affaire des disparues de Perpignan ont récemment découvert que Francisco Benitez a changé de voiture juste après la disparition de sa femme et de sa fille. Un nouvel élément troublant qui ne fait qu’augmenter les soupçons qui pèsent déjà sur cet homme.
Société
Au lendemain de la découverte de l’ADN d’Allison Benitez et de sa mère, Marie-Josée, dans le congélateur du domicile familial et dans le lave-linge de la caserne où s’est suicidé son père, les enquêteurs s’intéressent de très près au profil de Francisco Benitez.
Publicité