Vidéos A la une
Une explosion à bord du vol EgyptAir : c'est l'hypothèse vers laquelle penchent désormais les médecins légistes égyptiens. Les restes humains retrouvés sur les lieux du crash sont en fait si petits que cela suggèrerait une déflagration à bord de l'appareil alors que celui-ci se trouvait en vol. Pourtant aucune trace d'explosif en tant que telle n'a pour l'instant été retrouvée sur les restes humains et ces hypothèses côté égyptien restent à prendre avec beaucoup de prudence. Par ailleurs, le directeur égyptien des Services de Navigation aérienne a affirmé que l'appareil de la compagnie Egyptair n'avait effectué aucun changement de trajectoire brutal avant de disparaître des écrans radar, contrairement à ce qu'avait précédemment indiqué les autorités grecques. Selon elles, l'avion aurait effectué deux embardées - d'abord à 90 , puis à 360 - pendant sa chute. TheNewOcean Thank you for this. Do you also have the expertise to know what kind of splash and wave effect would've been caused by #MS804?- Mopshell (Mopshell) May 24, 2016 La difficile recherche des boîtes noires, à 3 000 mètres de profondeur, se poursuit. Un patrouilleur de haute mer envoyé par la France est arrivé ce lundi dans la zone de recherches. Des messages automatiques ont signalé la présence de fumées suspectes à bord peu avant le crash.
Vidéos A la une
Dans une église d'un quartier huppé du Caire, la famille et les amis d'une hôtesse de l'air, Yara Hany Tawfik, étaient réunis ce samedi pour une cérémonie chargée d'émotions. La jeune femme était à bord du vol MS804. Des fleurs blanches étaient disposées, et à l'entrée, un imposant portrait de la jeune femme de 26 ans. Fiancée, elle devait se marier dans quelques mois. Ses parents, sous le choc, n'ont pas eu la force de parler. Nader Medhat, cousine de Yara Hani Tawfik: 'Je regarde les infos comme tout le monde, j'ai vu son visage à la télévision, et j'ai cru qu'elle avait reçu une promotion, qu'elle avait fait quelque chose de vraiment bien. Et j'ai appris l'accident. Je ne peux pas y croire.' Tamer Essam, chef du personnel naviguant d'EgyptAir: 'C'est bien sûr tragique pour nous tous, c'est la nature de notre travail d'essayer de surmonter notre chagrin et notre tristesse, pour continuer à travailler. Tout d'abord, c'est notre société et c'est notre pays.' Il y avait 66 personnes à bord, dont 30 Egyptiens et 15 Français. Pour l'instant seuls quelques corps ont été retrouvés. La zone de recherche se concentre à près de 300 km de la côte nord de l'Egypte.
Vidéos A la une
Les recherches se poursuivent en mer Méditerranée pour retrouver l'épave de l'Airbus A320 d'Egyptair porté disparu depuis jeudi matin. Le navire militaire envoyé par la France, le patrouilleur de haute-mer (PHM) Jacoubet est attendu sur zone d'ici à ce lundi. A son bord, des équipements censés permettre de localiser notamment les boîtes noires, même dans des grandes profondeurs. Le PHM Jacoubet appareille de VilleDeToulon pour participer aux opérations d'investigation du vol #EgyptAir pic.twitter.com/s5DeqA28UG- Marine nationale (MarineNationale) 20 mai 2016 Pour l'heure, les raisons du crash restent très floues. A en croire un enregistrement audio qui vient d'être publié, rien ne semblait anormal à bord de l'appareil. On entend l'échange entre le pilote et un contrôleur aérien. Ils se souhaitent 'Bonne nuit'. C'était 2 heures avant la perte de contact. L'Airbus a subitement chuté quelque part entre la Grèce et l'Egypte. #EgyptAir Un 'membre humain', des sièges et valises parmi les débris https://t.co/tX69iVmO4U #AFP pic.twitter.com/r1Q7NBcwL1- Agence France-Presse (@afpfr) 20 mai 2016 Plusieurs sources affirment que des signaux d'alerte ont été lancés, indiquant 'de la fumée en cabine', sans qu'on sache l'origine de cette fumée. Les autorités égyptiennes qui supervisent les recherches, ont diffusé les images de débris repêchés en mer. Des débris qui appartiendraient au vol MS804. L'avion d'Egyptair assurait la liaison entre Paris et Le Caire. A son bord, 66 personnes, en majorité des Egyptiens, mais aussi 15 ressortissants français.
Vidéos A la une
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a reçu ce samedi à Paris les familles de victimes du vol MS804 qui s'est abîmé en Méditerranée. Sur les 66 personnes à bord de l'Airbus d'Egyptair, figuraient 15 ressortissants français. 'C'est un moment difficile, un moment douloureux. Et je voulais le redire encore : nous sommes à leurs côtés et ce que nous avons à faire, au-delà des paroles, c'est notre travail, avec les autorités égyptiennes, pour que, le plus vite possible, nous puissions informer les familles et l'opinion publique de ce qui s'est passé réellement.' Jean-Marc Ayrault Jean-Marc Ayrault : le point sur l'enquête 'Toutes les hypothèses sont examinées et aucune n'est privilégiée'. C'est la position officielle de la France dans l'enquête sur le crash de l'Airbus d'Egyptair. Elle a été réaffirmée ce samedi par le chef de la diplomatie française, après la confirmation de la présence de fumées à bord de l'appareil. Un navire de la marine française a quitté le port de Toulon ce vendredi. A son bord, des spécialistes et du matériel destinés à rechercher notamment les boîtes noires de l'avion disparu. Le bâtiment devrait être sur zone ce lundi. [EN IMAGES] Appareillage du PHM Jacoubet #EgyptAir #MS804 pic.twitter.com/OHXlCO8e2r- Marine nationale (@MarineNationale) 20 mai 2016 Les recherches se déroulent en pleine mer Méditerranée, à près de 300 km au nord d'Alexandrie. #EgyptAir Un 'membre humain', des sièges et valises parmi les débris https://t.co/tX69iVmO4U #AFP pic.twitter.com/r1Q7NBcwL1- Agence France-Presse (@afpfr) 20 mai 2016
Vidéos A la une
Les Etats-Unis ont présenté leurs condoléances aux proches des victimes du vol d'EgyptAir, à bord duquel ne figurait aucun ressortissant américain. Washington se dit prêt à contribuer aux recherches et à l'enquête : 'Des experts américains en sécurité et en aviation sont entrés en contact avec leurs homologues en France et en Egypte pour leur offrir leur aide. Le Département de la Défense a fait savoir que l'US Navy allait déployer un avion de patrouille de type P-3 Orion pour participer aux recherches de l'avion'', a souligné Josh Earnest, le porte-parole de la Maison-Blanche. Autre réaction, celle du chef de la diplomatie britannique, Philip Hammond. Londres déplore la disparition d'un de ses ressortissants : 'Mes pensées vont aux familles et amis de tous ceux qui étaient à bord de l'avion d'EgyptAir qui a disparu en mer. Nous savons qu'il y avait à bord un détenteur d'un passeport britannique, nous fournissons un soutien à la famille. Nous attentons avec anxiété d'autres informations pour savoir ce qui est arrivé à cet appareil.' L'avion d'EgyptAir transportait des passagers de douze nationalités différentes, notamment Français, Belge, Algérien, Portugais, Canadien ou Irakien.
Vidéos A la une
Défaillance technique ou attentat ? La question demeure alors que des débris ont été repérés entre la Crète et l'île de Rhodes. Ils appartiennent à l'avion d'Egyptair. L'appareil a disparu la nuit dernière des écrans radar, subitement, sans qu'un signal de détresse n'ait été envoyé. Signe qu'un 'événement brutal' est arrivé. L'hypothèse d'un attentat est la plus envisagée, explique ici le ministre égyptien de l'aviation civile. 'la situation peut 'laisser penser que la probabilité, la possibilité, d'une action à bord, d'une attaque terroriste, est plus élevée que celle d'une défaillance technique'. Le vol MS804 de la compagnie nationale égyptienne reliant Paris au Caire s'est abîmé en mer au sud de l'île grecque de Karpathos avec 66 personnes à son bord. Alors qu'il venait de pénétrer dans l'espace aérien égyptien, à plus de 11.000 mètres d'altitude, il a effectué un virage de 90 degrés à gauche puis de 360 degrés à droite en chutant. Des avions et bateaux grecs, égyptiens, et français participent aux recherches pour retrouver des pièces de l'appareil. L'administration américaine a envoyé aussi un avion de patrouille maritime, depuis une base en Sicile. La France et l'Egypte sont les pays les plus touchés, 15 victimes sont françaises, 30 sont égyptiennes. C'est un nouveau drame pour l'Egypte, 7 mois après l'attentat revendiqué par l'Etat islamique qui avait fait 224 morts, principalement russes, dans un avion parti de Charm-el-Cheikh. C'est ce que rappelle d'ailleurs notre correspondant en Egypte, Mohamed Shaikhibrahim : 'C'est une autre catastrophe qui va certainement mettre plus de pression sur les autorités égyptiennes tant que le plan économique que sécuritaire. Reste à savoir ce qui s'est passé, l'avenir le dira.'
Vidéos A la une
A l'aéroport du Caire, la compagnie Egyptair a mis à la disposition des familles des victimes une salle d'attente, avec des médecins et des traducteurs. Les autorités font tout pour les protéger, en rendant difficile l'accès des journalistes à ces familles. 'Je ne sais rien. Ma soeur était hôtesse de l'air. Je ne sais rien', répète une femme en pleurs. 'Il n'y a rien. Ils nous disent de ne pas écouter les rumeurs et que l'avion a disparu. C'est tout', raconte un homme. Sur les 66 occupants de l'avion, trente étaient de nationalité égyptienne. En octobre, les 224 occupants d'un vol au départ d'Egypte avaient péri dans un crash. La plupart des victimes étaient des touristes russes.
Vidéos A la une
La disparition en mer de l'Airbus A320 d'EgyptAir a mis un terme abrupt à cinq séances consécutives de hausse à la bourse du Caire. A la mi-séance, l'indice de référence égyptien, composé des 30 premières capitalisations boursières, abandonnait près de 2%. Il faut dire que 40% des valeurs qui le composent sont liées au secteur du tourisme. En Europe, les valeurs du tourisme et celles du secteur aérien - constructeurs comme transporteurs - ont aussi accusé le coup à la baisse à l'ouverture, mais réduisaient leurs pertes à la mi-séance. La tendance sur les places européennes est par ailleurs plombée par les commentaires de la Réserve fédérale américaine, laissant entendre qu'elle pourrait relever ses taux dès le mois de juin.
Vidéos A la une
Prendre en charge les familles et retrouver au plus vite les débris de l'avion d'Egyptair. Ce sont les priorités des autorités égyptiennes et françaises. 'Evidemment, nous imaginons l'angoisse des familles, parmi elles 15 Français (à bord de l'avion), a déclaré le ministre français des Affaires étrangères. La première priorité, évidemment, c'est d'informer les familles. La cellule de crise du Quai d'Orsay s'est mise immédiatement en place. Un numéro unique est accessible, les familles commencent à appeler et elles sont aussi accueillies dans un hôtel à Roissy. Une cellule de crise a été également ouverte à l'ambassade au Caire, en Egypte.' Disparition du vol #EgyptAir - Le ministère des Affaires étrangères a ouvert une cellule de crise : 01 43 17 55 95- France Diplomatie (@francediplo) May 19, 2016 Le Premier ministre Manuel Valls l'a confirmé. Pour l'heure, toutes les pistes restent ouvertes. 'La France est prête à participer aux recherches si les autorités égyptiennes, bien sûr, le demandent. Je crois qu'à ce stade aucune hypothèse ne peut être écartée sur les causes de cette disparition.' Le Premier ministre égyptien s'est, lui, rendu à l'aéroport du Caire tandis que les recherches se concentreraient au large de l'île grecque de Karpathos. 'Tout ce que nous pouvons dire est que le contact avec l'avion a été perdu dans une zone spécifique et que les opérations de recherche se concentrent dans cet endroit, a déclaré Chérif Ismaïl. L'armée a envoyé des avions et des navires sur place. Nous coopérons avec les autorités grecques et des avions grecs mènent actuellement des recherches dans la zone.'
Publicité