Vidéos A la une
La présidente brésilienne Dilma Roussef a été écartée du pouvoir pendant la durée de la procédure de destitution. Cette décision fait...
Vidéos A la une
Le Brésil est officiellement entré en récession, selon les données publiées par le gouvernement vendredi. Le PIB de la septième économie mondiale a reculé de 0,6% au deuxième trimestre, par rapport au premier. Le géant d'Amérique latine enregistre ainsi deux trimestres consécutif de recul, synonyme de récession. En cause selon l'Institut brésilien des statistiques : le grand nombre de jours fériés décrétés pendant la Coupe du monde et la crise de la production industrielle. Il s'agit en tout cas d'un coup dur pour la présidente Dilma Roussef, déjà très critiquée sur le plan économique. La chef de l'État s'est défendue, promettant un " grand rattrapage " au trimestre prochain. Mais cette nouvelle donne met à mal la campagne de l'actuelle présidente et menace un peu plus sa réélection en octobre prochain. Sa concurrente Marina Silva est d'ores et déjà en tête des sondages.
Publicité