Lorem ipsum

Politique
Depuis quelques jours, et suite à la candidature de l'ancien Premier ministre dans l'Essonne, des personnalités ont annoncé leur candidature afin de l'empêcher de gagner. La dernière en date est Dieudonné...
Vidéos à la une
Lors d'un discours à Carmaux ce vendredi, dans le Tarn, Benoît Hamon a assuré ne plus accepter "ce poison du racisme, du communautarisme, de l'intégrisme, ces anti-lumières qui s'appellent Marine Le Pen, Éric Zemmour ou Dieudonné". "Ils veulent revenir sur des siècles de progrès", a lancé le candidat PS à la présidentielle avant de crier: "ça suffit, il est temps de réagir, que la République abatte son bras implacable contre ses ennemis."
Société
Six mois de prison ferme ont été requis jeudi par le parquet de Paris contre Alain Soral. L’essayiste est soupçonné d'avoir harcelé moralement un ex-mannequin d’origine guinéenne. 
Vidéos à la une
À qui profite les théories du complot ? Pour le journaliste Thomas Huchon, aux producteurs de contenus conspirationnistes. Avec son site et sa maison d'édition, Alain Soral est "la méga star de la complots-sphère" a-t-il expliqué.
Société
L’humoriste a perdu son procès en appel jeudi et a été condamné à payer 3 000 euros d’amende pour "injure publique" à l’encontre du Premier ministre.
Vidéos à la une
Le tribunal de grande instance de Paris a ordonné mardi l'expulsion de Dieudonné du théâtre de la Main d'Or. C'est le dénouement d'un bras de fer depuis plusieurs mois entre les propriétaires de cette salle du 11e arrondissement et le polémiste qui s'y produisait depuis quinze ans. Ce dernier compte faire appel de cette décision.
Vidéos à la une
Le tribunal de grande instance de Paris a ordonné mardi l'expulsion de Dieudonné du théâtre de la Main d'Or. C'est le dénouement d'un bras de fer depuis plusieurs mois entre les propriétaires de cette salle du 11e arrondissement et le polémiste qui s'y produisait depuis quinze ans. Ce dernier compte faire appel de cette décision.
Vidéos à la une
Le polémiste Dieudonné ne pourra plus donner de spectacles au Théâtre de la Main-d'Or, scène parisienne. Le tribunal de grande instance de Paris a validé mardi la demande d'expulsion de l'ex-complice d'Elie Semoun de sa salle favorite.
Politique
Le fondateur du Front national a fêté ses 87 ans le 24 juin dernier. Pour l’occasion, il avait réuni une centaine d’invités dans sa maison de Celle-Saint-Cloud (Yvelines).
Société
Le mouvement de la secte des raëliens annonce dans un communiqué avoir élevé à ce rang l’humoriste controversé.
Vidéos à la une
Le polémiste Dieudonné a de nouveau été mis en examen la semaine dernière à Paris, soupçonné d'avoir organisé son insolvabilité pour ne pas payer des dommages et intérêts à la ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme.
Vidéos à la une
Caroline Fourest, journaliste et essayiste, était l'invité mercredi soir de Laurent Neumann dans BFM Stories. Elle était venue présenter son nom livre "Eloge du blasphème", publié chez Grasset. Interrogée sur la différence entre Charlie Hebdo et Dieudonné, elle a répondu: " Si vous êtes réellement antiraciste, vous ne pouvez pas ne pas comprendre que rire du fanatisme religieux, ce n'est pas raciste. C'est de l'ordre du débat d'idées. Ça fait partie de la démocratie et c'est même quelque chose de progressiste. Ce que Dieudonné fait ce n'est pas rire du judaïsme (...) C'est rire des juifs pour inciter à la haine des juifs, des homosexuels. Charlie est antiraciste, Dieudonné est raciste. Charlie se moque du terrorisme. Dieudonné rit avec le terrorisme."
Vidéos à la une
Poursuivi pour "apologie du terrorisme", après avoir écrit sur Facebook "Je me sens Charlie Coulibaly", le polémiste Dieudonné a vu le parquet requérir 30.000 euros d'amende. Cette peine pourrait se transformer en emprisonnement s'il ne s'en acquitte pas. Le jugement a été mis en délibéré au 18 mars prochain.
Vidéos à la une
Dieudonné comparaissait, ce mercredi, devant la justice. Accusé d'apologie du terrorisme pour avoir déclaré qu'il se "sentait Charlie Coulibaly", l'humoriste sous le coup d'une amende de 30 000 euros. Pour son avocat, Maître Sanjay Mirabeau, "on va réussir à sortir du rôle de terroriste qu'on lui a donné".
Vidéos à la une
Quelques heures après le jugement du polémiste Dieudonné, poursuivi pour "apologie du terrorisme" devant le tribunal correctionnel de Paris, son avocat, Maître Sanjay Mirabeau, était l'invité de BFMTV, ce mercredi soir.
Vidéos à la une
Accusé d'apologie au terrorisme à la suite d'un message provocateur publié sur sa page Facebook le 11 janvier dernier, à l'issue de la grande marche républicaine parisienne en hommage aux victimes des attentats, le polémiste Dieudonné été jugé ce mercredi. Une peine de 30.000 euros d'amendes a été requise à l'encontre de l'humoriste, avec une peine de prison si elle n'était pas acquittée dans sa totalité.
Vidéos à la une
Dieudonné est de nouveau devant la justice. Le parquet a requis 30 000 euros d'amende à son encontre, soit 200 jours amende à 150 euros, qui s'ils ne sont pas payés se transforment en jours de prison. Il comparaissait pour apologie du terrorisme, suite à son post sur Facebook du 11 janvier. Il y déclarait : " je me sens Charlie Coulibaly. "
Société
Ce mercredi, Dieudonné comparaissait devant la justice pour apologie du terrorisme suite à son message publié sur Facebook "je me sens Charlie Coulibaly".  
Vidéos à la une
Le polémiste Dieudonné sera jugé mercredi pour "apologie du terrorisme", après avoir écrit sur Facebook qu'il se sentait "Charlie Coulibaly", en référence à l'un des auteurs des attentats meurtriers de Paris.
Politique
Alors que Dieudonné est poursuivi pour "apologie du terrorisme" pour ses propos sur les attentats, Marine Le Pen a posé la question des "limites de la liberté d'expression".
Vidéos à la une
Dieudonné se retrouve à nouveau devant la justice ce mercredi pour ses propos sur le journaliste de France Inter Patrick Cohen incitant à la haine raciale. Son avocat maître Mirabeau a affirmé qu'il plaiderait la relaxe.
Vidéos à la une
L'affaire n'a rien à voir avec sa fameuse phrase, "Je me sens Charlie Coulibaly". Ce mercredi, Dieudonné passera devant la justice pour ses propos sur le journaliste, Patrick Cohen. Lors d'un spectacle, l'humoriste avait déclaré : "Moi, quand je l'entends parler, Patrick Cohen, j'me dis, tu vois, les chambres à gaz... dommage".
Société
L’humoriste controversé se retrouve une fois encore devant la justice. Dieudonné est jugé ce mercredi par le tribunal correctionnel de Paris pour provocation à la haine raciale suite aux propos qu’il a tenus à l'égard du journaliste Patrick Cohen.
Vidéos Vu à la télé
Interviewé sur le plateau de LCI par Audrey Crespo-Mara ce vendredi 23 janvier, le comédien Jacques Weber n’a pas mâché ses mots envers Dieudonné et Marine Le Pen. Le comédien qualifie le polémiste de "brigand, gangster, voyou, homme d...
Vidéos à la une
Invité du Grand Oral des GG, le médecin et animateur de la santé Michel Cymès a donné son opinion sur Dieudonné et ses récents débordements. "Je pense qu'il faut hospitaliser Dieudonné, ça tient de la psychiatrique... C'est un psychopathe" dénonce Michel Cymès avant d'ajouter "On peut aussi l'hospitaliser en milieu carcéral". Le polémiste Dieudonné sera jugé en correctionnelle pour apologie du terrorisme pour avoir écrit sur Facebook qu'il se sentait "Charlie Coulibaly", en référence à l'un des auteurs des attentats meurtriers de Paris.
Vidéos à la une
Interpellé mercredi dernier à son domicile, Dieudonné sera jugé en correctionnelle pour "apologie du terrorisme", pour avoir déclaré sur Facebook qu'il se sentait?"Charlie Coulibaly". Emmanuel Pierrat, avocat au barreau de Paris, regrette qu'une "procédure d'urgence ait été lancée" au lieu de le juger plus tard.
Vidéos à la une
Invité dimanche du Grand Jury LCI/RTL/Le Figaro, le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, explique qu'il faut distinguer, dans le cadre de la loi, les caricatures de Charlie Hebdo et l'appel à la haine, concernant les récents propos de Dieudonné "Je suis Charlie Coulibaly".
Vidéos à la une
Dans un premier temps annulé, le spectacle de Dieudonné a été autorisé. La juge des référés a enjoint les arènes de Metz à ouvrir ses portes ce soir. Comme prévu, une longue foule attendait dehors l'ouverture des portes pour assister au spectacle.
Vidéos à la une
Finalement autorisé à se produire à Metz, Dieudonné a réuni plus de 4000 spectateurs. Interrogés avant le début du spectacle, certains d'entre eux réclament la liberté de parole et le droit de "rire de tout", en comparant l'artiste à ce que fait Charlie Hebdo.
Vidéos à la une
Dans un premier temps interdit de représentation à Metz, Dieudonné pourra finalement jouer ce soir dans les arènes de Metz. C'est l'exploitant de la salle qui avait décidé de l'annulation du spectacle.

Pages

Publicité