Vidéos à la une
Au député UMP Didier Quentin qui affirmait que "sans réel progrès il faudra que la France envisage sérieusement de suspendre sa participation à l'espace Schengen", le Premier ministre voulu insister sur le "sérieux" nécessaire à ces questions. Il a donc martelé six fois ce mot dans une réponse de trois minutes.
Publicité