Vidéos à la une
Véronique Roy, l'une des participantes à l'émission Dialogues citoyens, était sur BFMTV ce vendredi. Au lendemain de sa rencontre avec François Hollande dans le cadre du programme, elle a estimé que le président avait repris les paroles très critiques de Manuel Valls sur l'islam radical, "en modérant les propos". Cette mère d'un jeune homme mort en Syrie alors qu'il était parti faire le jihad estime que cette modération des propos sèmerait une "ambigüité dans l'esprit des gens". "Cette ambigüité je l'ai ressentie quand mon fils s'est radicalisé", a-t-elle confié. Un flou qui selon elle, pousserait à minimiser la vigilance face au phénomène de radicalisation.
Vidéos à la une
Au lendemain de son passage télévisé face à François Hollande, l'entrepreneuse Anne-Laure Constanza attend toujours "des actes et du changement". "J'ai le sentiment qu'au travers le mot patron, on donne un vrai clivage entre les entrepreneurs et les salariés. On a besoin de changement de discours, d'avoir une culture de l'optimisme", a-t-elle déclaré sur BFMTV. "On a tout pour réussir. Il faut nous laisser faire et pas nous freiner", a conclu l'entrepreneuse.
Vidéos à la une
Hier, François Hollande a été interviewé par des journalistes et 4 Français sur France 2. Malgré son impopularité, il a quand même démontré aux électeurs qu'il est toujours présent. Il a également remis à la fin de l'année sa décision sur son éventuelle candidature pour la prochaine élection présidentielle. À travers ses réponses, on constate que le chef de l'Etat est en campagne pour 2017. Thierry Arnaud estime que François Hollande sait déjà ce qu'il va dire: il sera candidat. - Bourdin Direct, du vendredi 15 avril 2016, sur RMC.
Publicité