Vidéos à la une
Katmandou s'est réveillée sous les décombres au lendemain du terrible tremblement de terre qui a frappé samedi le Népal. Selon les responsables népalais, le bilan global dépasse les 2 000 morts, tués essentiellement au Népal, mais aussi en Inde et au Tibet. Le séisme, d'une magnitude de 7,8 s'est produit à 77 kilomètres au nord-ouest de Katmandou mais il a été ressenti dans toute la zone. De nombreux bâtiments ont été détruits, comme la tour historique de Dharahara l'une des attractions touristiques majeures de Katmandou. Les États-Unis, comme de nombreux pays européens et asiatiques, ont dépêché sur place des équipes d'urgence. Les survivants ont passé la nuit dehors, malgré le froid, de peur d'être écrasés dans les bâtiments. Toute la zone est encore victime de violentes répliques. Dimanche, l'une d'elle a atteint une magnitude de 6,7.
Vidéos à la une
Un puissant séisme de magnitude 7,9 s'est produit samedi matin au Népal. Le dernier bilan fait déjà état de 449 morts, selon la police. Des habitants pris de panique se sont précipités dans les rues au moment du séisme qui s'est produit à l'heure du déjeuner, vers midi. De nombreux bâtiments ont été détruits, comme la tour historique de Dharahara à Katmandou. Une dizaine de corps ont été extraits de ses ruines. Le tremblement de terre s'est produit à 77 kilomètres au nord-ouest de Katmandou, mais les secousses ont été ressenties jusqu'à New Delhi, la capitale de l'Inde voisine. En 2011, un séisme de magnitude 6,9 avait ébranlé le nord-est de l'Inde, secouant le Népal, et faisant 110 morts.
Publicité