Société
Quatre jours après le crash volontaire de l’A320 de la Germanwings, des compagnies aériennes ont décidé de rendre obligatoire la présence permanente de deux personnes dans le cockpit.
Publicité