Politique
En annonçant son soutien aux candidat arrivé en tête du premier tour de la primaire, Rachida Dati espère une chose : que François Fillon gagne dimanche prochain. Avec une arrière-pensée derrière tout cela...
Politique
Dans "Un président ne devrait pas dire ça...", le président révèle avoir décidé d'au moins quatre assassinats ciblés. Un manquement grave à ses devoirs de réserve selon Pierre Lellouche, député (LR).
Vidéos A la une
Éric Ciotti a réagi au lendemain de l'attentat à Nice, lorsqu'un homme a foncé dans la foule réunie pour le feu d'artifice avec un camion. 'Ce qu'on a vécu est tout simplement épouvantable', se désole le député Les Républicains des Alpes-Maritimes, soulignant la présence d'enfants parmi les victimes.
Vidéos A la une
Les députés de gauche ont échoué mercredi à déposer une motion de censure après l'utilisation du 49.3 par Manuel Valls pour faire adopter la loi Travail. Malgré cet échec, le député socialiste frondeur Laurent Baumel estime qu'il fallait faire un geste, même symbolique, pour signifier la rupture entre la majorité au gouvernement et le reste du parti.
Vidéos A la une
Il 'laisse Matignon à sa paranoïa'. Déçu que la gauche n'ait pas rassemblé assez de signatures, mercredi, pour opposer une motion de censure à l'usage du 49.3 par le gouvernement, Benoît Hamon en impute la responsabilité à Manuel Valls. Selon le député socialiste des Yvelines, le Premier ministre a fait de la loi Travail son propre combat, et prend le moindre amendement comme une attaque personnelle.
Vidéos A la une
Patrick Balkany, le député-maire LR de Levallois-Perret, a confirmé mardi qu'il ne se présenterait pas aux législatives de 2017. Quatre fois mis en examen, sa candidature avait fait grincer des dents jusque dans son camp. Pour expliquer sa décision, l'élu Les Républicains a préféré évoquer le respect de la loi contre le cumul des mandats. "Il fallait bien que je fasse un choix entre la mairie et l'Assemblée nationale. L'Assemblée nationale j'y suis depuis 1988, je crois que j'en ai un peu fait le tour. Ici (ndlr, à Levallois-Perret) depuis 1983 mais dans une mairie, il n'y a qu'un seul maire", a-t-il déclaré à BFMTV.
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/yRnLu5sf . Dominique Le Mèner, président du conseil départemental et député Les Républicain de la Sarthe, nous livre son regard sur l'actu, et tout particulièrement sur le BREXIT Plus sur http://wizdeo.com/s/lemanstv . Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos Argent/Bourse
Après l'utilisation du 49-3, le gouvernement a effectué un changement dans la loi Travail. Il prévoit de doter d'un comité d'entreprise les réseaux de franchises de plus de 50 salariés. Un amendement a également été rajouté par les députés. Cette dernière version de la loi Travail a fortement indigné les patrons de franchise. Selon Hervé Hatt, président de Meilleurtaux.com, le gouvernement pourrait handicaper les petites entreprises de ce secteur. - Good Morning Business, du mardi 24 mai 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
Politique
La radio France Inter et le site Médiapart ont publié des témoignages d’élues qui font état d’agressions sexuelles de la part du député (ex-EELV) de Paris.
Vidéos A la une
Vincent Ledoux succède au maire de Tourcoing Gérald Darmanin qui a décidé de se consacrer à son mandat local.
Vidéos A la une
Vincent Ledoux maire de Roncq, nous présente ses motivations pour sa candidature en qualité de député pour Les Républicains
Vidéos A la une
Eric Ciotti, député les Républicains des Alpes-Martimes, a réagi mercredi midi sur BFMTV à la décision du gouvernement de maintenir la déchéance de nationalité aux binationaux nés en France et reconnus de terrorisme dans le projet de révision de la Constitution. Il a, en particulier, mis en doute la capacité de la ministre de la Justice Christiane Taubira à porter cette réforme. "C'est manifestement madame Taubira qui a parlé trop vite. J'ai écouté la garde des Sceaux qui porte ce projet de loi constitutionnelle qui a annoncé hier officiellement a fortiori depuis l'étranger qu'il n'y aurait pas la déchéance de nationalité dans ce texte", a-t-il expliqué en faisant référence à une interview sur une radio algérienne. "C'est une question de cohérence comment peut-elle défendre un projet de loi dont elle a critiqué le contenu? Après le revirement qui est intervenu ce matin, madame Taubira doit quitter ce gouvernement", a-t-il ajouté.
Vidéos A la une
Interview de Martial Saddier, député et conseiller Régionales (Les Républicains) sur sa démission en tant que maire de Bonneville après avoir été élu sur la liste de Laurent Wauquiez aux élections régionales.
Politique
Selon Gérald Darmanin, député (Les Républicains) du Nord et tout juste élu au conseil régional du Nord, "ça ne sert pas à grand-chose d’être député". 
Vidéos A la une
Les temps sont agités en politique, et pas seulement en France. Pour preuve, cette dernière bagarre générale au Parlement ukrainien,...
Vidéos A la une
Invité de BFM Politique ce dimanche, le député PS Malek Boutih s'est montré très pessimiste au sujet de la présidentielle de 2017. "Je crois que c'est un peu joué d'avance", a-t-il avancé, avant d'aller plus loin: "En l'état actuel des choses, je ne vois pas comment Marine Le Pen" peut ne pas gagner la présidentielle, a-t-il notamment affirmé.
Vidéos A la une
Invité de BFM Politique ce dimanche, le député PS Malek Boutih, spécialiste de la question des banlieues, s'est exprimé sur la situation dans les quartiers 10 ans après les émeutes qui s'étaient déroulées à la suite de la mort de Zyed et Bouna. Il dresse un constat terrible.
Vidéos A la une
Petit à petit, le secret fiscal se fissure en Europe et dans le monde. Après la Suisse, voici que le Luxembourg et Singapour rejoignent la liste des pays acceptant dans un futur proche, le partage automatique des données bancaires. Une perspective qui pousse les détenteurs d'avoirs cachés à l'étranger à régulariser leur situation auprès de l'administration fiscale française. Sur trois ans, le fisc compte ainsi récupérer entre cinq et six milliards d'euros. La directive Cazeneuve permet en effet aux évadés fiscaux de rapatrier leurs biens en échange du paiement de 15 à 20 % de pénalités sur les impôts dus. Notre journaliste, Camille Vigogne, a également rencontré Stéphanie Gibaud, la lanceuse d'alerte qui avait dénoncé les pratiques d'évasions fiscales de la banque suisse UBS. Pour l'ancienne banquière, ces rentrées d'argent de particuliers repentis ne sont rien comparées aux montants non-déclarés par les entreprises. "Tous les experts en France expliquent que 60 à 80 milliards d'euros quittent le pays chaque année. Afficher le fait que 2,6 milliards d'euros reviennent l'année prochaine, c'est un petit peu méprisant quand on sait qu'en tout, 1000 milliards d'euros sont partis !" Soit quasiment la moitié de l'ensemble de la dette française. Le député communiste Nicolas Sansu, membre de la commission des Finances, a dénoncé jeudi dans Politique matin cette "oligarchie mondiale [qui] s'est organisée, avec l'accord des Etats, pour ne pas payer d'impôts". En cause, les stratégies d'optimisations fiscales d'entreprises profitant non seulement des failles de la fiscalité européenne mais aussi de la possibilité de transférer leurs bénéfices dans les filiales de pays à la fiscalité faible. "Il n'y a personne aux îles Caïman et pourtant, vous avez 250 filiales de grands établissements bancaires !, s'étonne le député.
Vidéos A la une
Le sénateur-maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb, était mardi soir l'invité de Ruth Elkrief sur BFMTV. Il a réagi aux violences commises à l'encontre de dirigeants d'Air France lors du comité central d'Air France lundi. "Personne n'accepte les violences. Demain la compagnie peut disparaître. C'est peut-être parce qu'Air France n'a pas pris le tournant low-cost qu'on connait ses difficultés. Si Air France repart demain, il y aura de nouvelles embauches. Très souvent on veut défendre un modèle du passé et plus on se réveille tard et plus c'est douloureux. Manuel Valls essaie d'encourage la mutation d'Air France", a-t-il expliqué.
Politique
Alors qu’Emmanuel Macron qualifiait lundi le cursus des élections législatives de "cursus d'un ancien temps", le Premier ministre a remis les pendules à l’heure.
Politique
L’ancien ministre de l’Enseignement supérieur a une opinion bien tranchée sur le rôle d’un ministre et avoue lui-même qu’il n’a pas trop servi à grand-chose au gouvernement.
Vidéos A la une
C'était un discours mouvementé. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a été interrompu mercredi à Strasbourg alors qu'il présentait les modalités d'accueil des réfugiés dans l'Union européenne au parlement. Arborant un masque à l'effigie de la chancelière allemande Angela Merkel, un député s'est levé puis est descendu de la tribune pour serrer la main du président de la commission européenne. Un brin agacé, le président du Parlement Martin Schulz a réagi à cette interruption. Gianluca Buonanno est un député Italien membre de la Ligue du Nord. Habitué de ce genre de sorties, l'homme est connu pour ses positions anti-immigration. Il tentait ainsi d'attirer l'attention sur la position de l'Allemagne face à la crise migratoire en Europe.
Politique
La chaîne publique diffuse ce soir un reportage sur les coûts de fonctionnement de l’Assemblée nationale. Découvrez en avant-première quelques informations sur ce sujet.
Politique
Le député socialiste François Brottes devrait être nommé jeudi à la direction d’une filiale d’EDF. Cette nomination fait débat à gauche.
Politique
Le locataire de Bercy vient de faire passer la loi majeure de son ministère. Beaucoup de socialistes aimeraient maintenant le voir député en 2017… dans leur circonscription.
Vidéos A la une
L'éphémère secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Thomas Thévenoud, était l'invité de BFMTV mardi soir pour réagir à l'ouverture d'une enquête pour fraude fiscale à son encontre par le parquet de Paris. Le député de Saône-et-Loire avait dû quitter le gouvernement au bout de neuf jours, en septembre dernier, après des révélations sur le non-paiement de ses impôts. "J'ai souvent eu l'impression que le nom Thévenoud servait un peu de marque déposée. Derrière le nom de Thévenoud, on oubliait tout le reste. Il y a d'autres procédures de redressement fiscal en cours contre d'autres parlementaires. Il y a deux poids deux mesures parce qu'en ce moment même à Bercy, il y a des contribuables aisés qui ont planqué des millions d'euros à l'étranger qui sont régularisés en catimini (...) Je ne suis pas au-dessus des lois mais je ne suis pas en-dessous non plus. Je ne vais pas accepter qu'à chaque fois on remette une pelleté de terre sur ma tête. J'ai un honneur", a déclaré Thomas Thévenoud à Appoline de Malherbe.
Vidéos A la une
Thomas Thévenoud a indiqué mardi soir sur BFMTV qu'il avait le "pressentiment" que l'exécutif était au courant de sa situation fiscale avant sa nomination en septembre au poste de secrétaire d'Etat au Commerce extérieur. Le député de Saône-et-Loire avait été débarqué au bout de neuf jours pour non-paiement de ses impôts: "Qui peut croire que personne n'a jamais fait aucune vérification sur moi alors que je suis un élu de la nation membre de la Commission des finances qui a failli être nommé dans le premier gouvernement Valls en avril 2014 et qui est finalement nommé en septembre (...) Je pense qu'on connaissait tout de ma situation fiscale (...) Si on m'a nommé, c'est parce qu'on pensait que je pouvais faire le job", a indiqué Thomas Thévenoud à Appoline de Malherbe.
Vidéos A la une
L'éphémère secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Thomas Thévenoud, était l'invité de BFMTV mardi soir pour réagir à l'ouverture d'une enquête pour fraude fiscale à son encontre par le parquet de Paris. Le député de Saône-et-Loire avait dû quitter le gouvernement au bout de neuf jours, en septembre dernier, après des révélations sur le non-paiement de ses impôts. "Il n'y a pas de faits nouveaux depuis septembre. J'ai fait des erreurs, toute la France le sait. Ça fait huit mois que mon nom est traîné dans la boue. J'ai payé dans tous les sens du terme. Ma femme a payé, elle a été virée au bout de trois jours. Mes gamines, on a été obligé de les sortir de l'école (...) Je m'en veux tous les jours. Je n'ai de cesse de présenter mes excuses. Que faudra-t-il faire pour effacer cette erreur?", s'est interrogé Thomas Thévenoud. Le député a affirmé avoir cette année "déclaré (ses) impôts en temps et en heure (...) J'ai parlé de phobie administrative, c'était maladroit. Il y a plein de gens qui ont des problèmes. Il y a plein de gens dans le monde politique qui ne corrigent jamais leurs erreurs", a indiqué Thomas Thévenoud.
Vidéos A la une
Invité d'Olivier Truchot ce lundi sur BFMTV, Gilbert Collard est revenu sur les souffrances de Marine Le Pen, suite à la rupture politique avec son père. "Elle n'a pas le choix. Elle prend une décision dans l'intérêt du mouvement et elle souffre de la prendre", a assuré le député Gilbert Collard. "Marine Le Pen est arrivée au bout de ce que l'amour peut permettre de tolérer", a conclu le secrétaire général du Rassemblement bleu Marine.
Vidéos A la une
L'écologiste, José Bové, a dénoncé mardi sur RMC et BFMTV, les procédés de fabrication néfastes utilisés par l'industrie agro-alimentaire. " Je suis inquiet. Les citoyens ne sont informés de rien et se retrouvent menacés dans leur santé", a-t-il expliqué. Venu sur le plateau avec des M M's, l'écologiste a fustigé les produits utilisés dans leur fabrication. "Tout ça est enduit de dioxyde de titane." Il n'y a eu aucune autorisation de mise sur le marché comme un nouveau type de matériau. C'est l'industrie qui impose ça", a-t-il expliqué avant de demander aux gens de " boycotter ces produits".

Pages

Publicité