Vidéos A la une
Politique Première: Apolline de Malherbe revient, ce mardi 9 septembre, dans sa chronique politique quotidienne sur l'annonce faite par l'ancien secrétaire d'État, Thomas Thévenoud, de démissionner du Parti socialiste, mais qu'il resterait député. Selon Apolline de Malherbe, le fait que le député de Saône-et-Loire garde son siège à l'Assemblée nationale évite au parti une partielle risquée, car disposant actuellement de 290 voix, une démission d'un député PS pourrait entraîner la majorité dans une situation dangereuse.
Publicité