Vidéos A la une
La dentellerie Desseille de Calais a été placée mercredi en liquidation judiciaire, entraînant le licenciement de ses 74 employés. Ce n'est pas un carnet de commandes vide qui en est à l'origine, mais la réintégration ordonnée par la justice de cinq anciens salariés représentants syndicaux, licenciés deux ans plus tôt. Leur réembauche a coûté à l'entreprise 800.000 à 1 million d'euros. Le tribunal a donné trois semaines à la dentellerie pour trouver un repreneur. Pour l'instant, le seul à s'être manifesté ne souhaite pas réintégrer les cinq syndicalistes.
Publicité