Vidéos A la une
Invité de BFMTV ce jeudi, Denis Demonpion a évoqué son enquête pour " l'Obs " sur l'agriculture bio. Le journaliste a rappelé que beaucoup de sols français étaient "saturés produits phytosanitaires qui ont fait la fortune de certains producteurs". Les sols auraient besoin de temps pour se reposer. Du côté des agriculteurs, ce "retour à la terre", impliquerait "du temps, de la main d'oeuvre de l'abnégation", mais aussi une certaine liberté. Au sujet des prix, il a expliqué que ce qu'on finissait toujours par payer sur un autre plan ce que l'on économisait en achetant moins cher que du bio . "Sur le plan environnemental, de la santé et de l'emploi", a-t-il prévenu. Il a par ailleurs estimé que 600.000 personnes pourraient travailler grâce à une généralisation de l'agriculture bio.
Publicité