Vidéos Alaune
Le gouvernement de droite portugais a battu un record. Celui de l'executif le plus éphèmère. Il sera resté à peine onze jours en fonction. Comme prévu, dans une alliance inédite, la gauche a fait bloc pour rejeter le programme du Premier ministre Pedro Passos Coelho. Un vote a eu lieu ce mercredi au Parlement. Il a enteriné la chute du cabinet issu des élections du 4 octobre dernier. La coalition de droite du Premier ministre était arrivée en tête mais sans majorité absolue. Le Parti socialiste, le Bloc de gauche, proche de Syriza, le Parti communiste et les Verts disposent ensemble de 122 députés sur 230. C'est la première fois en 40 ans de démocratie que la gauche, du centre à l'extrême, noue une telle alliance. Leur credo commun, le refus des politiques d'austérité menées depuis quatre ans par la droite au pouvoir. Selon la constitution, il revient dorénavant au président, le conservateur Anibal Cavaco Silva de désigner un nouveau chef du gouvernement. En milieu de journée, le PS avait signé trois accords distincts avec ses divers alliés. Une alliance censée permettre aux socialistes de former un gouvernement.
Vidéos Alaune
Le gouvernement de droite portugais a battu un record. Celui de l'executif le plus éphèmère. Il sera resté à peine onze jours en fonction. Comme prévu, dans une alliance inédite, la gauche a fait bloc pour rejeter le programme du Premier ministre Pedro Passos Coelho. Un vote a eu lieu ce mercredi au Parlement. Il a enteriné la chute du cabinet issu des élections du 4 octobre dernier. La coalition de droite du Premier ministre était arrivée en tête mais sans majorité absolue. Le Parti socialiste, le Bloc de gauche, proche de Syriza, le Parti communiste et les Verts disposent ensemble de 122 députés sur 230. C'est la première fois en 40 ans de démocratie que la gauche, du centre à l'extrême, noue une telle alliance. Leur credo commun, le refus des politiques d'austérité menées depuis quatre ans par la droite au pouvoir. Selon la constitution, il revient dorénavant au président, le conservateur Anibal Cavaco Silva de désigner un nouveau chef du gouvernement. En milieu de journée, le PS avait signé trois accords distincts avec ses divers alliés dans l'espoir de former le prochain gouvernement.
Vidéos Alaune
La colère de la rue a finalement fait céder le Premier ministre roumain. Victor Ponta a annoncé son départ au lendemain d'importantes manifestations suite à l'incendie meurtrier d'une discothèque. Accusé de corruption, le chef du gouvernement social-démocrate était sous pression depuis plusieurs mois. 'Aujourd'hui je démissionne, et cela entraine bien sûr la démission de tout le gouvernement roumain', a t-il déclaré, 'je fais cela car durant toutes mes années en politique, j'ai toujours résisté à tous les conflits avec mes adversaires politiques mais je ne me suis jamais battu contre le peuple'. Ce mardi, plus de 200 000 manifestants ont défilé à Bucarest pour réclamer le départ du Premier ministre. L'incendie de vendredi dernier dans une discothèque du centre de la capitale a exacerbé la colère et l'indignation de beaucoup de Roumains face aux problèmes de corruption. Un spectacle pyrotechnique est à l'origine du drame qui a fait 32 morts et 200 blessés. La boîte de nuit avait organisé ce show lors d'un concert sans avoir les autorisations requises.
Vidéos Alaune
L'ensemble du gouvernement égyptien démissionne. La décision a été annoncée après la visite du Premier ministre Ibrahim Mahlab à la présidence de la République. Des rumeurs couraient sur la démission du gouvernement depuis le limogeage et l'arrestation dans la foulée, ce lundi, du ministre de l'Agriculture Salah Helal. Il est soupçonné avec son chef de cabinet d'avoir reçu des pots-de-vin d'un homme d'affaire en échange de la légalisation de terrains appartenant à l'Etat. Le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi a confié ce samedi à Chérif Ismaïl, le ministre du Pétrole, la mission de former un nouveau gouvernement. Ibrahim Mahlab, un cacique du parti de l'ancien raïs Hosnii Moubarak,avait été nommé à la tête du gouvernement au début de l'année 2014. Ce changement de gouvernement intervient à un peu plus d'un mois des élections législatives, prévues le 17 octobre. Avec AFP
Vidéos Alaune
Et de deux. Deux ministres, dont celle de la Justice, Midori Matsushima, ont démissionné du gouvernement au Japon ce lundi à quelques heures d'intervalle. Deux femmes. Midori Matsushima, 58 ans est accusée d'avoir violé le code électoral en distribuant des éventails avec son portait à des électeurs. Etoile montante du Parti libéral-démocrate, fille d'un ancien Premier ministre, la ministre de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie, Yuko Obuchi a été la première à démissionner. On lui reproche l'utilisation de fonds publics pour des achats n'ayant aucun rapport avec ses activités politiques. 'C'est inacceptable qu'il y ait une paralysie de la politique économique et énergétique à cause de mes problèmes, a déclaré Yuko Obuchi. Je démissionne de mon poste de ministre afin d'utiliser toutes mes forces dans l'enquête basée sur des soupçons'. Le Premier ministre japonais a présenté ses excuses après ces démissions. C'est un coup dur pour Shinzo Abe qui avait fait notamment d'Obuchi un symbole de sa politique envers les femmes. Il en avait nommé cinq à des postes importants dans son gouvernement à l'occasion en septembre du premier remaniement depuis son retour au pouvoir fin 2012.
Vidéos Alaune
Un ex-banquier d'affaires chez Rothschild a été nommé à la tête du ministère de l'Économie. C'est la principale nouveauté et surprise du gouvernement Valls II dévoilé ce mardi soir en France. Emmanuel Macron, ex-conseiller économique de François Hollande et ancien secrétaire général adjoint à l'Élysée, est décrit comme l'antithèse de celui qu'il remplace, Arnaud Montebourg. Montebourg dont les critiques sur la ligne économique du chef de l'État ont déclenché la crise. Parmi les frondeurs du Parti socialiste, certains ont estimé que cette nomination était une provocation. Le Premier ministre Manuel Valls s'est dit convaincu d'obtenir une majorité à l'Assemblée lors d'un vote de confiance qui aura lieu en septembre ou en octobre. Entretemps, l'université d'été du PS qui s'ouvre vendredi à La Rochelle promet d'être agitée. Avec AFP et Reuters Avec AFP et Reuters
Vidéos Alaune
Le nouveau gouvernement de Manuel Valls devrait être dévoilé ce mardi, moins de 48 heures après la démission surprise du précédent. La nouvelle équipe du Premier ministre devra être 'en cohérence avec les orientations' de François Hollande. C'est ce que souhaite le président français. Les critiques d'Arnaud Montebourg sur les choix économiques du chef de l'Etat ont mis le feu aux poudres. Le ministre sortant de l'Économie enfonçait le clou ce lundi. 'Le monde entier nous presse, nous supplie même de faire cesser ces politiques d'austérité absurdes qui continuent d'enfoncer la zone euro dans la récession et bientôt dans la déflation'. Arnaud Montebourg a annoncé qu'il ne serait pas ministre au sein du nouveau gouvernement. Aurélie Filipetti, ministre sortante de la Culture et Benoît Hamon, ministre sortant de l'Éducation ont fait de même. D'aucuns soulignent que cette crise va encore affaiblir la fragile majorité du groupe socialiste à l'Assemblée nationale. Ce nouveau gouvernement sera le quatrième en un peu plus de deux ans, sous l'ère Hollande. Avec AFP et Reuters
Vidéos Alaune
Une démission surprise du gouvernement, un président qui célèbre les 70 ans de la Libération et des ministres sortant sur la sellette. Les évènements se sont accélérés en France ce lundi. L'annonce du nouveau gouvernement est prévue ce mardi. Et le ministre sortant de l'Économie a d'ores et déjà annoncé son départ, après des propos critiquant les orientations économiques de François Hollande et mettant le feu aux poudres. 'Le monde entier nous presse, nous supplie même de faire cesser ces politiques d'austérité absurdes qui continuent d'enfoncer la zone euro dans la récession et bientôt dans la déflation, a déclaré Arnaud Montebourg. (...) Il faut donc avoir le courage intellectuel et politique de dire que les politiques d'austérité aggravent les déficits là où elles devraient précisément les réduire.' Selon Arnaud Montebourg, le ministre sortant de l'Education Benoît Hamon, autre figure de l'aile gauche du Parti socialiste aurait aussi choisi de partir. L'ex-ministre de la Culture Aurélie Filippetti avait déjà annoncé un peu plus tôt qu'elle ne ferait pas partie du gouvernement Valls II. Ce nouveau gouvernement de Manuel Valls sera le quatrième de l'ère Hollande. Ce remaniement intervient à quelques semaines des débats sur la loi des finances pour 2015. Des débats qui s'annonçaient déjà houleux en raison de la fronde menée par plusieurs députés PS. Avec AFP et Reuters
Vidéos Alaune
Le scandale de trafic d'influence en Pologne menace de faire tomber le gouvernement de centre-droit. S'adressant à la presse ce jeudi, le premier ministre Donald Tusk n'a pas exclu la tenue d'élections anticipées. A l'origine du scandale : la publication par l'hebdomadaire Wprost de conversations enregistrées l'été dernier entre le gouverneur de la banque centrale et le ministre de l'intérieur. On y entend les deux hommes passer un marché pour éliminer de la scène politique le ministre des finances de l'époque, qui a quitté son poste depuis. Hier, une perquisition a été menée au siège de Wprost. Mais face au refus du rédacteur en chef de donner son ordinateur portable aux policiers, l'opération a été avortée. En attendant, le parquet a mis en examen un des responsables du restaurant concerné pour écoutes illégales.
Vidéos Alaune
Le gouvernement égyptien démissionne et ouvre la voie à une candidature du maréchal Sissi à la présidentielle. Le gouvernement d’Hazem Beblawi avait été mis en place par l’armée...
Vidéos Alaune
C’est le énième rebondissement de la vie politique italienne. Enrico Letta a remis sa démission au président Giorgio Napolitano, une démission acceptée après avoir été annoncée hier soir...
Vidéos Alaune
Fidel Pavlenko, euronews: Notre correspondante à Kiev, Angelina Kariakina, nous a rejoint. Angelina, l’opposition a-t-elle perdu son élan maintenant que sa tentative de limogeage du gouvernement...
Vidéos Alaune
Le gouvernement tchèque présente officiellement sa démission. Dirigé par l‘économiste de gauche Jiri Rusnok, il avait été nommé par le président Milos Zeman le 10 juillet pour remplacer le...
Vidéos Alaune
La motion de défiance contre Angelino Alfano a été rejetée. Le ministre de l’Intérieur et dauphin de Silvio Berlusconi, fustigé par l’opposition après l’expulsion controversée de l‘épouse d’un dissident kazakhe, a obtenu le soutien de la fragile coalition gouvernementale ce vendredi au Sénat. Les...
Vidéos Alaune
La plus proche collaboratrice du Premier ministre tchèque Petr Necas a été placée en détention provisoire. Sept autres personnes, dont deux généraux et un colonel du renseignement militaire ont été mis en examen dans cette affaire. Du coup le Premier ministre doit partir. Il a remis ce lundi sa...
Vidéos Alaune
“ Le gouvernement est tombé” c’est ainsi qu’un quotidien tchèque a titré sa Une ce matin. Le premier ministre remettra sa démission officielle au Président de la République aujourd’hui. Une démission qui survient après que Petr Necas ait reconnu sa responsabilité dans une affaire de corruption...
Publicité