Vidéos Argent/Bourse
Jocelyne Cabanal, secrétaire nationale de la CFDT, a réagi sur BFMTV à l'incendie des locaux bordelais du syndicat. L'acte n'est pas isolé, selon elle, car le syndicat reçoit régulièrement des signalements d'agressions verbales ou physiques d'adhérents. Le siège de Bordeaux est également le quatorzième à avoir été dégradé, alors que ce sont ces endroits qui reçoivent "les salariés les plus précaires, ceux qui ont des problématiques au travail, ceux qui sont dans les difficultés".
Vidéos A la une
Si la manifestation contre la loi Travail jeudi à Bastille s'est bien passée, la situation s'est dégradée dans la soirée. Le siège du syndicat réformiste CFDT à Paris a été pris pour cible par une manifestation non autorisée, partie de Ménilmontant pour rejoindre le quartier de Belleville. Les vitres ont été brisées et "C'est fini de trahir" tagué en lettres rouges sur la façade.
Vidéos A la une
Au lendemain de la manifestation contre la loi Travail qui a largement dégénéré mardi, faisant plusieurs blessés chez les manifestants comme les forces de l'ordre, le gouvernement a lancé un avertissement aux syndicats organisateurs. Les prochaines manifestations pourraient ainsi être tout simplement interdites si la préservation des "biens et des personnes" ne pouvait être "garantie".
Vidéos A la une
Tout comme l'AP-HP, la Fédération hospitalière de France a décidé de porter plainte après les dégradations de l'hôpital Necker en marge de la manifestation contre la loi Travail ce mardi. "Un hôpital, c'est un sanctuaire républicain. On n'attaque pas un hôpital", a réagi au micro de BFMTV Frédéric Valletoux, le président de la Fédération. "Il y a des limites que l'on ne franchit pas", a conclu le dirigeant ce mercredi matin.
Vidéos A la une
Quelques heures après l'annonce d'un recours du gouvernement au 49.3 pour faire adopter la loi Travail, des manifestants se sont rassemblés dans plusieurs villes de France pour dénoncer un passage en force. À Lyon et à Toulouse, les locaux des permanences du Parti socialiste ont été dégradées et taguées avec des slogans contre la loi Travail. Actes de vandalismes, heurts avec la police... La montée de la tension fait craindre une radicalisation du mouvement de protestation.
Vidéos A la une
Les commerçants de la place de la Nation étaient encore sous le choc ce vendredi, au lendemain des heurts qui ont éclaté en marge de la manifestation contre le projet de loi Travail. Si les rues ont été nettoyées, certaines façades portent encore les stigmates de ces violences et des réparations s'imposent, en attendant des clients qui se font rares. "Depuis plus d'un mois on a toutes les manifestations qui arrivent sur la place...C'est difficile de travailler et les clients ne viennent pas", a confié un pharmacien l'air résigné. Certains commerçants et employés ont dû se barricader des longues heures en attendant la fin des incidents. Tous appréhendent la prochaine manifestation du 1er mai.
Politique
La présidente (LR) de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a chiffré le coût des débordements survenus ce week-end en marge des manifestations contre la loi Travail.
Société
Le gouvernement est accusé de ne pas avoir réagi rapidement après l’incendie volontaire d’une église à Fontainebleau. Nombreux sont ceux qui dénoncent un deux poids deux mesure vis-à-vis des autres cultes.
Vidéos A la une
L'oeuvre Dirty Corner signée Anish kapoor, exposée dans le parc du Château de Versailles a, pour la deuxième fois en une semaine, été dégradée. Un nouveau graffiti injurieux a fait son apparition dans la nuit de jeudi à vendredi. La sécurité dans le parc a donc été renforcée. Les rondes des surveillants sont désormais quotidiennes, et sont appuyées la nuit par la police nationale et un maître chien. Reportage.
Vidéos A la une
Bernard Cazeneuve s'est exprimé ce jeudi soir à l'issue d'une réunion avec l'intersyndicale des taxis. Le ministre de l'Intérieur a dressé un bilan chiffré des débordements qui ont eu lieu lors de cette première journée de mobilisation des taxis contre le service UberPop: "Sur l'ensemble du territoire, dix personnes ont été interpellées dans le cadre des débordements observés lors des manifestations. Sept policiers ont été blessés en rétablissant l'ordre. 70 véhicules ont subi des dégradations et 30 plaintes ont d'ores et déjà été déposées. Je renouvelle mon appel au calme à l'ensemble des parties prenantes. Je condamne très fermement les violences qui ont eu lieu et elles sont pour moi inacceptables. Nul ne peut jamais dans un Etat de droit se faire justice lui-même", a déclaré avec fermeté Bernard Cazeneuve.
Société
Un suspect a été placé en garde à vue après la dégradation de plusieurs dizaines de tombes à Castres, dans la Tarn.  
Société
L'auteur de ces inscriptions antisémites a été pris en flagrant délit puis conduit au commissariat.
Vidéos A la une
Une dizaine de manifestation a mobilisé, dans la soirée de lundi et dans plusieurs villes de France, les forces de l'ordre, au lendemain du décès de Rémi, un jeune manifestant, sur le site du barrage contesté de Sivens, dans le Tarn. Des échauffourées ont éclaté entre forces de l'ordre et manifestants à Nantes.
Vidéos A la une
Lors des manifestations des chauffeurs de taxis ce lundi à Paris, des responsables d'entreprises de véhicules de tourisme avec chauffeur se sont plaint de violences. Selon eux, des conducteurs...
Société
D’importantes dégradations ont été recensées dimanche matin dans le carré musulman de Vitry-sur-Seine (Val de Marne). Une enquête a été ouverte pour ces profanations qui scandalisent la communauté musulmane.
Publicité