Vidéos à la une
Une semaine après le 1er mai, où un million et demi de personnes avaient manifesté à Moscou pour la Fête du Travail, 600.000 personnes ont à nouveau battu le pavé dans les rues de la capitale russe, dont le célèbre régiment immortel, à l'occasion du Jour de la Victoire, qui marque la défaite de l'Allemagne nazie en 1945. Une femme, portrait en noir et blanc à la main, déclare : 'Je suis fière de mon grand père et de mon seul fils, qui s'est engagé dans l'armée, et si il faut défendre notre terre mère il sera l'un des premiers à le faire'. Cet anniversaire a aussi et surtout été l'occasion pour le Kremlin de réaffirmer sa force de frappe militaire avec une spectaculaire parade de l'armée russe. Vladimir Poutine a appelé le monde à s'unir pour combattre le 'terrorisme' et assuré que la Russie pouvait défaire n'importe quel agresseur. This video is about very 'hot' spring weather in Moscow #victoryday # #9 A post shared by kate_divers2403 (@kate_divers2403) on May 9, 2017 at 10:42am PDT
Vidéos à la une
L'Iran célèbre en grande pompe sa journée annuelle de l'armée. Des défilés militaires, des parades terrestres et aériennes ont rythmé cette journée sous l'oeil attentif du président Hassan Rouhani. L'Iran a la particularité de posséder deux armées. Une armée régulière qui opère comme une force de défense nationale et l'armée des Gardiens de la Révolution qui fut créée après la Révolution pour protéger la République islamique des ennemis intérieurs et extérieurs. L'armée régulière a la plus grande force terrestre d'Iran et les Gardiens de la Révolution possède un arsenal croissant de missiles balistiques. S'adressant à la foule le président iranien Hassan Rouhani a assuré les pays voisins et le monde que le pouvoir militaire de l'Iran est simplement une force de dissuasion et sert seulement dans un but défensif. Le système de défense aérien russe S-300 a été récemment acheté et déployé dans le pays, et des missiles iraniens ont été présenté lors de la célébration.
Vidéos à la une
Le spectacle a viré au drame en Russie. Un hélicoptère d'attaque MI-28 s'est écrasé à 200 km environ au sud de Moscou, lors d'une compétition aérienne. L'un des deux pilotes russes est mort dans le crash, l'autre a réussi à s'éjecter avant l'impact. L'accident se serait produit suite à une défaillance du système hydraulique. Conséquence : l'armée russe qui utilise le Mi-28 depuis une quinzaine d'années a décidé de suspendre tous les vols de ce type d'appareil. L'hélicoptère participait à la deuxième édition d'Aviadarts, un tournoi international de tir aérien. A coups de mitrailleuses ou de roquettes, les pilotes venus de neuf pays - tels que la Biélorussie, la Chine ou le Kazakhstan - devaient détruire des cibles terrestres. Un spectacle militaire organisé par la Russie. Pourtant, malgré les apparences, l'armée russe n'est pas à la fête. Elle fait face à une recrudescence des incidents impliquant ses appareils ces dernières semaines. Six accidents ont été répertoriés récemment. Mi-juillet un bombardier Tupolev s'était écrasé sur une zone habitée, faisant deux morts.
Vidéos à la une
À Donetsk, les insurgés pro-russes ont organisé leur propre parade en faisant défiler, devant une foule en colère, des prisonniers de guerre ukrainiens. Ces hommes, qui seraient membres des forces gouvernementales, ont été conspués et traités de fascistes par les spectateurs qui leur ont jeté toutes sortes de projectiles dont des bouteilles d'eau. D'autres ont tenté de les frapper avant d'être repoussés par les rebelles. Cette humiliation publique rappelle celle que Staline avait fait subir aux soldats allemands à Moscou, il y a 70 ans. Les autorités de Kiev ont dénoncé une violation de la Convention de Genève sur les prisonniers de guerre. Les séparatistes ont multiplié les pieds de nez à l'égard du pouvoir ukrainien, entonnant des chants nationalistes russes ou en exhibant, sur la place centrale, des épaves de véhicules militaires ukrainiens, notamment un blindé devant lequel les badauds posaient pour la photo. Non loin, d'autres s'amusaient à piétiner le drapeau bleu et jaune de l'Ukraine ; leur manière à eux de célébrer l'indépendance.
Vidéos à la une
La Russie commémore aujourd'hui l'anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie, en 1945. Événement qui se déroule dans le contexte de la crise ukrainienne, aussi le discours de Vladimir...
Vidéos à la une
La Russie commémore aujourd'hui l'anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie, en 1945. Événement qui se déroule dans le contexte de la crise ukrainienne, aussi le discours de Vladimir...
Vidéos à la une
La Russie commémore aujourd'hui l'anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie, en 1945. Événement qui se déroule dans le contexte de la crise ukrainienne, aussi le discours de Vladimir...
Vidéos à la une
Le 4 octobre 1913, sept navires de la marine royale australienne faisaient leur première entrée dans les eaux de la baie de Sydney. L’Australie émergeait alors comme une puissance maritime...
Vidéos à la une
Les deux Corée ont au moins une chose en commun, l’armistice dont elles fêtent ce samedi le soixantième anniversaire. Le 27 juillet 1953 prenaient fin trois années de guerre fratricide entre le Nord communiste et le Sud soutenu par les Etats-Unis. Le régime nord-coréen n’a pas manqué de montrer sa...
Vidéos à la une
En Corée du nord, des milliers de vétérans de la guerre de Corée rejoignent Pyongyang, pour assister au 60ème anniversaire de l’armistice. Des millions de soldats et civils sont morts entre 1950 et 1953, une guerre conclue par une armistice, jamais par un traité de paix : techniquement les deux...
Publicité