Vidéos à la une
Le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis a loué au Caire 'la force de la coopération militaire' entre son pays et l'Egypte, dans le cadre de sa première tournée auprès des alliés de Washington au Moyen-Orient. M. Mattis a été reçu par le président Abdel Fattah al-Sissi, deux semaines après la visite de ce dernier à Washington, où Donald Trump avait salué son 'travail fantastique'. M. Sissi a souligné jeudi la nature 'stratégique' des relations égypto-américaine, réitérant une nouvelle fois la volonté de son pays de voir 'les relations bilatérales connaître un souffle nouveau' sous l'administration Trump, selon un communiqué de la présidence égyptienne. De son côté, M. Matis a loué 'la force de la coopération militaire et les relations spéciales qui unissent les ministères de la Défense égyptien et américain', selon le communiqué. Ancien commandant des forces américaines au Moyen-Orient, M. Mattis connaît bien l'Egypte et ses responsables militaires. L'administration Obama avait gelé son aide militaire à l'Egypte en 2013 après la destitution du président islamiste Mohamed Morsi et la répression sanglante de ses partisans. Mais le rôle incontournable de l'Egypte, le plus peuplé des pays arabes, avait poussé la Maison Blanche à infléchir sa position en 2015 même si les relations restaient difficiles. Washington alloue chaque année environ 1,5 milliard de dollars d'aide à l'Egypte, dont 1,3 milliard dans le domaine militaire. La Maison Blanche, qui vient de lancer un débat budgétaire s'annonçant houleux sur fond de réduction drastique de l'aide internationale, a promis de maintenir un niveau d'aide 'fort' à l'Egypte. Mais elle ne s'est engagée sur aucun chiffre. Les responsables du Pentagone suivent de près la situation au Sinaï, où l'Egypte est confrontée à une insurrection menée par la branche locale du groupe jihadiste Etat islamique (EI). Les responsables du Pentagone se préoccupent aussi de la sécurisation de la frontière libyenne, soucieux d'éviter que l'EI ne s'infiltre depuis la Libye. Tout comme ils s'inquiètent de la présence de soldats russes dans l'ouest de l'Egypte, même si Le Caire l'a officiellement démenti. M. Mattis, qui arrive de Ryad, repartira jeudi après-midi vers Israël, dans le cadre de sa tournée cette semaine au Moyen-Orient et à Djibouti. Aucune annonce spécifique n'est attendue lors de ces rendez-vous, que M. Mattis présente avant tout comme des moments 'd'écoute' alors que la nouvelle administration américaine prend ses marques diplomatiques et militaires au Moyen-Orient. A Ryad, le secrétaire américain à la Défense a salué le rôle joué au Moyen-Orient par l'Arabie saoudite, tout en marquant la volonté américaine de contrer les efforts de l'Iran pour 'déstabiliser' la région. (AFP)
Vidéos à la une
En Espagne, Carme Chacon, première femme à occuper le poste de ministre de la Défense, dans le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, est décédée dimanche à l'âge de 46 ans. Retrouvée inanimée par les secours alertés par ses proches qui ne parvenaient pas à la joindre, elle souffrait d'une malformation cardiaque. En 2012, elle avait raté de peu l'élection pour devenir Secrétaire générale du Parti socialiste. Elle avait été en 2015 la tête de liste du Parti socialiste catalan aux législatives. Muere Carme Chacón. Embarazada de siete meses, visitó a las tropas en Afganistán y la imagen pasó a la historia https://t.co/26B89LKf9V pic.twitter.com/FxFSdR9UZK- EL PAÍS (@el_pais) 9 avril 2017 Décès de Carme Chacon. Enceinte de sept mois, elle avait passé en revue les troupes en Afghanistan, une image entrée dans l'histoire
Revue du web
Avec AFP : Une
La Maison Blanche confirme que Trump assistera au sommet de l'Otan le 25 mai
Présidentielles
D’après le "JDD", Jean-Yves Le Drian fournirait à Emmanuel Macron de nombreuses informations concernant la défense. Le ministre devrait se rallier au candidat à la présidentielle d'ici les prochains jours.
Vidéos à la une
Les Etats-Unis ont entamé le déploiement en Corée du Sud de leur bouclier antimissile THAAD (Terminal High Altitude Area Defense), destiné à protéger la péninsule contre une éventuelle attaque de son voisin nord-coréen, qui vient de tester de nouveaux missiles balistiques. Mais l'arrivée de ce système de défense ultrasophistiqué dans la région n'est pas du tout du goût de Pékin, qui estime que le THAAD risque de nuire à l'efficacité de ses propres missiles. 'Nous nous opposons résolument au déploiement du THAAD en Corée du Sud et nous prendrons les mesures qui s'imposent pour protéger nos propres intérêts, en matière de sécurité. Les Etats-Unis et la Corée du Sud en subiront toutes les conséquences. Nous les exhortons vivement à stopper ce déploiement', a indiqué le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Le déploiement du THAAD en Corée du Sud intervient alors que le régime de Pyongyang a procédé ce lundi au tir de quatre missiles balistiques, d'une portée de 1000 kilomètres, dont trois ont atteint les eaux territoriales japonaises. Des exercices réalisés sous les yeux du leader nord-coréen Kim Jong-un, comme semblent le montrer des photos officielles. La Corée du Nord menace régulièrement de frapper ses ennemis et ambitionne de mettre au point un missile capable d'atteindre le sol américain. Doté d'un puissant radar, le bouclier THAAD est considéré comme l'un des systèmes de défense les plus performants au monde. Avec AFP
Vidéos à la une
Le budget militaire de la Chine va augmenter de 7% cette année. Une hausse qui n'a rien de significatif, mais qui fait écho à l'augmentation de 10% des dépenses militaires américaines, annoncée par Donald Trump, soit plus de 50 milliards de dollards supplémentaires. La Chine, 2ème budget de défense de la planète, ne représente qu'un quart de celui des Etats-Unis. Cependant, ses initiatives en mer de Chine méridionale suscitent des craintes.La porte-parole de l'Assemblée nationale populaire (ANP), a voulu balayer ces préoccupations : regardez la dernière décennie, il y a eu tant de conflits, de guerres dans le monde, ce qui a causé un grand nombre de victimes et de... réfugiés démunis et sans abri. Quelle a été la responsabilité de la Chine? La Chine n'a jamais fait de mal à aucun pays. La Chine accroît ses dépenses militaires depuis les années 1980 pour combler son retard sur les armées occidentales. Cette hausse de 7%, similaire à l'an dernier, est l'une des plus faibles de ces 20 dernières années. Dans un contexte de croissance économique relativement basse pour la Chine, autour de 6.5 . Les dépenses militaires se maintiennent à 1.3 du PIB, comme les années précédentes. Avec agences
Société
Le jeune homme, qui a reçu des coups de béquilles dans le crâne, est actuellement dans le coma. Il avait voulu protéger un couple qui s'embrassait en public, ce qui avait déplu à un groupe d'adolescents.
Vidéos à la une
En marge du sommet de l'Otan à Varsovie, l'Union européenne et les Alliés ont fait un pas de plus en matière de coopération. Les deux partenaires ont signé une déclaration commune qui précise les secteurs d'une collaboration renforcée comme par exemple la lutte contre les menaces hybrides ou la cyber-sécurité. Mais pour y parvenir il aura fallu surmonter certaines difficultés politiques. Marcin Zaborowski, vice-président du Center for European Policy Analysis explique que les tensions entre Chypre et la Turquie " ont paralysé la coopération entre deux organisations dans lesquelles se retrouvent quasiment les mêmes pays membres, ce qui entraîne des doublons ". Cette déclaration commune est une première du genre entre les deux partenaires.
Vidéos à la une
Beaucoup disent que le monde fait face à des défis de sécurité sans précédent et les solutions potentielles n'ont jamais semblé aussi difficiles à trouver. Alors que depuis longtemps, l'OTAN fait l'objet de critiques pour son manque de pertinence, l'organisation prépare son sommet à Varsovie les 8 et 9 juillet dans l'objectif de prouver le contraire et de montrer comment s'attaquer de manière réaliste et efficace à toute une série de crises. A cette occasion, nous interrogeons le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, sur les attentes lors de ce sommet, sa position vis-à-vis de la Russie et les nouvelles opérations militaires de l'Alliance sur son flanc oriental. Pour lui, l'Alliance 'est en train de s'adapter à un nouvel environnement plus exigeant en matière de sécurité' et il ajoute : 'L'OTAN n'a pas le luxe de pouvoir choisir de faire face soit aux menaces et défis qui viennent du Sud, soit aux défis que l'on voit affluer de l'Est, nous devons y faire face simultanément.' Isabelle Kumar, euronews : 'Quelle est la principale avancée à laquelle vous voulez aboutir lors de ce sommet de Varsovie ?' Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN : 'Le principal message à faire passer, c'est que l'OTAN est en train de s'adapter à un nouvel environnement plus exigeant en matière de sécurité, à un monde plus dangereux et c'est ce que nous faisons en renforçant nos défenses collectives en Europe, mais aussi en travaillant davantage avec des partenaires au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, pour les aider à stabiliser leur pays. S'ils sont plus stables, nous serons davantage en sécurité.' 'Le Royaume-Uni restera un allié fort et engagé au sein de l'Alliance' Isabelle Kumar : 'Nous verrons comment ces sujets seront traités, mais - comme vous l'avez dit vous-même par le passé -, pour nous tous, le contexte mondial est très incertain. Ce qui a été exacerbé par la décision de la Grande-Bretagne de quitter l'Union européenne et avant même le référendum, vous avez dit - je cite - : 'Un Royaume-Uni fort dans une Europe forte, c'est bon pour le Royaume-Uni et c'est bon pour l'OTAN. Il semble que nous n'ayons ni l'un, ni l'autre. A quoi faut-il s'attendre maintenant ?' Jens Stoltenberg : 'La décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne change évidemment les relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, mais cela ne modifie pas la position du Royaume-Uni au sein de l'OTAN. Il va continuer à être un allié fort et engagé au sein de l'Alliance et c'est quelque chose d'important parce qu'au sein des alliés européens de l'OTAN, ce pays finance environ un quart des dépenses militaires. Et donc, il est important que les Britanniques restent des alliés forts au sein de l'Alliance. Pour notre part, nous continuerons de développer notre coopération avec l'Union européenne, ce sont les principales questions que nous aborderons lors de notre sommet à Varsovie.' Biographie: Jens Stoltenberg Jens Stoltenberg est le 13ème secrétaire général de l'OTAN Il a occupé deux fois le poste de Premier ministre de Norvège (2000-2001 et 2005-2013) Il est titulaire d'un diplôme de troisième cycle en économie de l'Université d'Oslo Il est né à Oslo en Norvège le 16 mars 1959 'L'UE et l'OTAN font face aux mêmes menaces' Isabelle Kumar : 'Justement, vous êtes en train d'élaborer un pacte OTAN-Union européenne, mais la Grande-Bretagne n'en fait plus partie, elle pourrait être une entité séparée (on ne sait pas comment les choses vont évoluer) et donc, vous aurez face à vous, très probablement, une Union européenne faible et démunie. Or ce n'est pas vraiment le genre de partenaire que vous souhaitez.' Jens Stoltenberg : 'L'Union européenne n'est pas faible. Elle continuera à être importante pour l'ensemble de l'Europe. Nous faisons face aux mêmes défis et menaces, mais ni l'Union européenne, ni l'OTAN n'ont toutes les réponses, tous les outils à disposition, mais ensemble, nous pouvons fournir une réponse très exhaustive aux défis que doit relever l'Europe aujourd'hui.' Good to meet David_Cameron at #EUCO. The UK remains a leading ally in #NATO. pic.twitter.com/ty1PhMrMN8- Jens Stoltenberg (jensstoltenberg) 28 juin 2016 Isabelle Kumar : 'L'un des autres dossiers prioritaires évidemment lors du sommet de Varsovie, c'est la Russie. L'OTAN a mené en Pologne, ses plus grandes manoeuvres en Europe centrale depuis 1989 et vous espérez envoyer quatre bataillons sur le flanc oriental de l'Alliance. Quel message tentez-vous d'adresser à la Russie et pensez-vous qu'elle soit forcément intimidée par cela ?' Jens Stoltenberg : 'Le message que nous adressons, c'est que nous sommes prêts à défendre tous les alliés et qu'une attaque contre l'un des alliés signifierait une attaque contre toute l'Alliance. C'est de la dissuasion, de la défense et il est aussi important pour la stabilité en Europe que l'OTAN continue d'être forte en matière de dissuasion et de défense. L'OTAN ne cherche pas la confrontation, on ne veut pas d'une nouvelle guerre froide, d'une nouvelle course aux armements, donc on continue d'oeuvrer pour la poursuite du dialogue politique avec la Russie, pour réduire les tensions et pour établir de meilleures relations.' Russie : 'Pas de contradition entre une défense forte et le dialogue' Isabelle Kumar : 'Vous dites ne pas vouloir faire dégénérer la confrontation, attiser les tensions, mais le ministre allemand des Affaires étrangères voit les choses très différemment : il vous accuse de 'bellicisme', de 'recours aux armes' avec ces opérations militaires qui prennent de l'ampleur. Que lui répondez-vous ?' Jens Stoltenberg : 'Les 28 alliés de l'OTAN ont tous donné leur feu vert aux décisions que nous avons prises, d'abord au sujet du renforcement de notre présence militaire dans la région orientale de l'Alliance - ces exercices supplémentaires - l'OTAN participe à ces exercices et je salue sa participation -. Mais les 28 alliés se sont aussi entendus sur l'importance de continuer à oeuvrer pour un plus grand dialogue politique, une coopération avec la Russie. Et l'Allemagne a été aux avant-postes de ces deux démarches. Et il n'y a pas de contradiction entre une défense forte et le dialogue. En fait, nous avons besoin de cette défense comme tremplin pour engager le dialogue politique avec la Russie.' NATO Secretary General Jens Stoltenberg says both military & political approach needed toward Russia: https://t.co/VPol91MEPR- RFE/RL (@RFERL) 21 juin 2016 Isabelle Kumar : 'Mais avec toutes ces ressources aujourd'hui focalisées sur la Russie, cela veut-il dire que du coup, il y en a moins pour le Sud, par exemple pour la crise des migrants ? L'OTAN sera-t-elle capable de jouer un rôle de leader sur les migrations ou continuera-t-elle de se tenir au second plan ?' Jens Stoltenberg : 'L'OTAN n'a pas le luxe de pouvoir choisir de faire face soit aux menaces et défis qui arrivent du Sud, soit aux défis que l'on voit affluer de l'Est, nous devons y faire face simultanément. Et donc l'OTAN fait beaucoup pour essayer de stabiliser nos voisins du Sud également. Nous avons accru notre présence en Turquie, l'allié de l'OTAN qui est le plus touché par la crise, par les combats en Irak et Syrie. Nous continuons d'être présents en Afghanistan - la plus grande mission de notre Histoire - et nous avons commencé à entraîner des officiers irakiens pour qu'ils soient en mesure de renforcer les capacités de l'Irak dans la lutte contre le terrorisme et dans la stabilisation du pays. Et tout cela, c'est important pour s'attaquer aux causes profondes de la crise des migrants et des réfugiés en Europe, aider les pays de la région à se stabiliser. L'OTAN a aussi joué un rôle dans la crise des migrants et des réfugiés en Europe en déployant des navires en mer Egée, en travaillant en collaboration avec l'Union européenne et en participant aux efforts qui ont fait baisser le nombre de traversées illégales en mer Egée de manière significative : de plusieurs milliers de personnes par jour, on est passé à un chiffre proche de zéro. Et l'OTAN a contribué à ces efforts par sa présence en mer Egée.' 'Efforts militaires et civils' Isabelle Kumar : 'Ceux qui vous critiquent diraient que vous avez été très lents à vous adapter à la crise terroriste, que l'OTAN est en difficulté dans une guerre asymétrique.' Jens Stoltenberg : 'Ce que fait l'OTAN, c'est qu'elle s'attaque aux causes profondes en étant présente en Afghanistan, en formant les forces irakiennes, en étant présente en Jordanie, en Tunisie et aussi bien sûr en Turquie qui se situe à la frontière de cette crise et de l'instabilité en Irak et en Syrie. Et puis, nous apportons aussi notre soutien à la coalition qui combat le groupe Etat islamique. Donc, c'est en partie grâce à ses efforts militaires que l'OTAN joue un rôle-clé, mais aussi grâce aux efforts civils pour lesquels l'Union européenne et d'autres assument le rôle de leader.' NATO Chief Jens Stoltenberg: 'We Don't Want a New Cold War'. And comments on NATO's shared values by Turkey. https://t.co/463YKanwIF- Alper Üçok (@AlperUcok) 10 juin 2016
Vidéos Argent/Bourse
Alors que le maintien ou non de la Grande-Bretagne au sein de l'Union européenne sera voté lors du référendum du 23 juin, le couple franco-allemand devrait proposer, lors du prochain Conseil européen, la relance de l'Europe avec un fonds européen de défense. L'idée est de mutualiser les dépenses consacrées à la sécurité. Il s'agit d'un chantier qui a été mené très discrètement par l'ancien ministre et patron du groupe Atos, Thierry Breton. Ces derniers jours, celui-ci a rencontré François Hollande, Manuel Valls, mais aussi le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, et le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi. Alors, à quoi ressemble-t-il ce "plan Breton" ? - Le regard de Pierre-Henri de Menthon, directeur adjoint de la rédaction de Challenges. - 18h l'heure H, du mardi 21 juin 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
L'édition 2016 de l'Eurosatory, le grand salon de l'armement et de la sécurité, accueille du 13 au 17 juin près de 1 600 exposants, issus de 56 pays. Parmi eux figure le géant français Thales. Plusieurs fois numéro un mondial dans la gestion du trafic aérien, la défense aérienne avancée, les transactions bancaires sécurisées... le groupe occupe aussi une place de leader en matière de hautes technologies, et intervient notamment dans l'aérospatial, le transport, la défense et la sécurité. Pour rester à la pointe de l'innovation, 22 000 ingénieurs et chercheurs travaillent dans ses laboratoires. En 2015, il a réalisé un chiffre d'affaires de 14 milliards d'euros. - Avec: Patrice Caine, le PDG de Thales. - Les Décodeurs de l'éco, du mardi 14 juin 2016, présenté par Fabrice Lundy, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
L'Eurosatory, Salon international de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres, ouvre cette année ses portes du 13 au 17 juin à Paris. Pendant cinq jours, plusieurs stands, dont celui du ministère de la Défense, mettront à l'honneur le programme Scorpion, très attendu par l'armée de terre. Estimé à plus de 6 milliards d'euros, il va entrer en vigueur à partir de 2018 et prévoit notamment la livraison de plus de 2 000 blindés légers en 15 ans. - Le regard de Vincent Beaufils, directeur de la rédaction de Challenges. - 18h l'heure H, du lundi 13 juin 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Cinquante personnes ont perdu la vie dimanche, lors d'une fusillade à Orlando, aux États-Unis. Ce lundi à Villepinte, le ministre de la défense Jean-Yves le Drian visitait le plus grand salon d'armement au monde : Eurosatory. Selon un récent rapport de l'Institut britannique de relations stratégiques et de défense IHS-Jane's, la France s'apprête à devenir le deuxième exportateur d'armes au monde, derrière les États-Unis. (Crédit : Reuters)
Vidéos à la une
A Paris, un manifestant contre la loi Travail avait été blessé à la tête jeudi dernier après le jet d'une grenade de désencerclement par les policiers. Alors que l'homme se trouvait toujours dans un état préoccupant lundi soir, le Défenseur des droits Jacques Toubon a annoncé l'ouverture d'une enquête.
Vidéos à la une
L'association L214 met en ligne de nouvelles images sur les conditions de détention des poules en batterie. Les oeufs pondus au GAEC du Perrant...
Vidéos à la une
Un entraîneur Ninja enseigne à ses étudiants comment surmonter leurs peurs et les traumatismes causés par les enseignants dans les écoles.
Magazine auto
Si vous veniez à être victime d'un accident de la circulation, une indemnité vous est généralement accordée par l'assureur du conducteur fautif. Mais attention, il est préférable de bien évaluer le montant accordé avant de l'accepter. Explications.  
Vidéos à la une
Le Premier ministre Manuel Valls est revenu sur la vente extraordinaire de 12 sous-marins à l'Australie, saluant les capacités de la France à remporter des contrats d'envergure.
Vidéos à la une
Le Français DCNS a obtenu un méga-contrat avec l'Australie, celui de la vente de 12 sous-marins équipés de la meilleure technologie française. Ces sous-marins de 97 mètres de long seront construits en Australie par des équipes tricolores. Déjà considérés comme "les plus sophistiqués du monde", ils permettront à la France de consolider ses relations diplomatiques avec l'Australie, pour les cinquante prochaines années.
Vidéos à la une
François Hollande a rendu hommage mercredi aux trois soldats morts au Mali le 12 avril dernier. Dans la cour des Invalides, en présence des familles des soldats, de membres du gouvernement et du président malien Ibraïm Boubakar Keïta, le chef de l'Etat a salué leur "courage" et "la passion" pour leur mission.
Vidéos à la une
Aujourd'hui, on travaille son attaque et sa défense. Uppercuts, directs et crochets sont au rendez-vous !
Vidéos à la une
Les dépenses militaires mondiales ont augmenté d'1% à 1.676 milliards de dollars en 2015 soit près de 1.500 milliards d'euros. C'est leur première hausse depuis 2011 à en croire l'étude annuelle de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm. Jan Eliasson 'prevention of violence is in #UN charter' - need broader &deeper analysis of problems driving violence SIPRIorg #SthlmForum- Amiera Sawas (Amierasawas) 5 avril 2016 Bien qu'en légère baisse, le budget militaire américain reste le plus élevé au monde, trois fois celui de la Chine. #SIPRIFacts pic.twitter.com/vSa1883wBb- SIPRI (@SIPRIorg) 5 avril 2016 La tendance est au réarmement de l'Europe de l'Est, Pologne en tête avec des dépenses en hausse de 22%. Cela s'explique par l'inquiétude grandissante des pays limitrophes de la Russie depuis l'annexion de la Crimée en 2014. Globalement, les dépenses militaires de l'Europe, Russie comprise, ont augmenté de 1,7% l'an dernier.
Société
Selon "L’Obs", un sous-marin nucléaire russe a été aperçu dans le golfe de Gascogne en janvier. Il y a quelques semaines, deux avions de chasse russes avaient été interceptés au large du Touquet.
Vidéos à la une
Le gouvernement grec a annoncé le déblocage de 9,3 millions d'euros pour achever d'ici à la mi-février l'installation des cinq hotspots, ces centres d'accueil et de transit sur les îles de Lesbos, Chios, Leros, Samos et Kos en mer Egée. Un seul existe pour le moment. L'armée a été mobilisée pour les construire. L'Europe met la pression sur le pays pour qu'il se dote d'outils suffisants pour mieux contrôler les arrivées des migrants.
Vidéos à la une
Le député FN et avocat Gilbert Collard défendra gratuitement Gaël Rougemont devant les tribunaux. Ce dernier avait pointé un fusil de chasse...
Vidéos à la une
Invité sur le plateau du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, Jean Yves Le Drian est revenu sur la réunion des ministres de la Défense des pays les plus engagés dans la lutte contre l'organisation État islamique. Pour le ministre de la Défense, "Le moment est venu d'accélérer" .
Vidéos à la une
"La France souhaite mettre fin à son opération militaire Sangaris en Centrafrique en 2016", a déclaré ce dimanche sur le plateau du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, Jean-Yves Le Drian."L'objectif c'est que l'opération Sangaris en tant que telle s'arrête. Je souhaite que cela soit fait au cours de l'année 2016 et qu'il reste sur le territoire de Centrafrique de petites unités comme c'était le cas auparavant" a affirmé le ministre de la Défense.
Vidéos à la une
Invité sur le plateau du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro, Jean Yves Le Drian est revenu ce dimanche sur la mobilisation française et l'intensification des frappes en Syrie. "Daech recule sur le front irakien", a affirmé le ministre de la Défense.
Vidéos à la une
"La menace est toujours là, la menace est permanente" a déclaré Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense sur le plateau du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro. Une branche du nord de l'Irak de Daech a mis en ligne une vidéo mettant en scène un nouveau bourreau cagoulé s'exprimant en français. Ce dernier profère de nouvelles menaces et évoque les attentats de Paris avant d'exécuter par balles cinq personnes.
Vidéos Sport
Cette technique d'art martial, si elle est utilisée correctement, pourra vous aider à éviter des situations compliquées en boîte ou dans la rue.

Pages

Publicité