Vidéos A la une
Le Midi Libre révèle que dans la nuit du 7 au 8 mars, plusieurs portes du parc scientifique de Sainte-Lucie ont été fracturées. On ignore combien de loups ont pu s'échapper. Les salariés du parc ont été armés de fusils pour endormir les bêtes. Sophie Pantel, présidente du Conseil départemental, parle d'un "acte de malveillance grave".
Publicité