Société
Les quelques privilégiés qui ont assisté au dîner du Crif mardi ont dû débourser 900 euros pour cela. Une somme dont ils pourront cependant déduire une bonne partie de leurs impôts et qui sera donc financée par les contribuables. Plus de détails.
Publicité