Vidéos Argent/Bourse
L'agence Fitch a dégradé ce lundi la note de la dette du Royaume-Uni. Celle-ci passe de AA+ à AA. Dans l'après-midi Standard & Poor's avait également abaissé de deux crans la note du Royaume.
Vidéos Argent/Bourse
L'agence de notation Standard & Poor's a dégradé de deux crans, ce lundi, la note de la dette du Royaume-Uni. Elle est passée du triple A au double A.
Vidéos Argent/Bourse
L'entreprise EDF est actuellement lourdement endetté et cela ne va pas en s'arrangeant pour les consommateurs. En 2014 déjà, les tarifs de l'électricité avaient augmenté mais de seulement 2.5% pour préserver le pouvoir d'achat des Français. Cette année, 28 millions de foyers devront payer une note de rattrapage soit environ 1.5 euros de plus par mois pendant 18 mois.
Vidéos Argent/Bourse
La SNCF est en grève, et n'a jamais été aussi endettée. À la fin de l'année 2015, elle affichait 50 milliards d'euros de dette. Le gouvernement, inquiet, cherche des solutions. Il remettra, selon notre journaliste Vincent Perrault, un rapport sur le sujet au moins d'août.
Vidéos A la une
Ces étudiants diplômés jettent leurs calottes en l'air avec insouciance, sans s'inquiéter de leur avenir. Pourtant, ils ont chacun emprunté entre 100 et 200.000 dollars pour pouvoir financer leurs études. Pendant des années, leurs salaires seront consacrés au remboursement du prêt. Certains parents continuent encore de l'éponger.
Vidéos A la une
Le remaniement au gouvernement traité simultanément Libération, le Parisien, et le Figaro, qui revient également sur la tempête boursière. Les Echos parle déjà, pour sa part, du "krach" boursier à sa Une. Retrouvez la revue de presse de ce vendredi 12 février 2016.
Vidéos A la une
Depuis 2008, Air France se débat pour survivre. La compagnie est trop endettée et ne dégage plus de marges pour investir. Son concurrent, British Airways, a entamé des réformes il y a plus de dix ans et fait désormais figure de modèle.
Vidéos A la une
Mathieu a contracté la malaria au Malawi, et est tombé dans le Coma. Sans assurance, il a dû être rapatrié d'urgence dans l'hôpital français le plus proche, à La Réunion. Aujourd'hui sain et sauf, l'Etat demande le remboursement des frais au jeune-homme. Sa famille s'est vue dans l'obligation de faire un appel aux dons sur internet.
Vidéos A la une
Les réactions de la population ne se font pas attendre après les accords entre les dirigeants européens sur la Grèce. Les grecs sont soulagés, ils ont évité le pire pour la plupart d'entre eux, mais à quel prix?
Vidéos A la une
Phillppe Moreau Defarges, politologue, et auteur de "l'Europe pour les nuls" s'exprime sur le troisième plan d'aide accordé à la Grèce. Selon lui, c'est la moins mauvaise décision possible et une victoire qui va permettre de rétablir un climat de confiance entre les européens, même si le feuilleton est loin d'être terminé.
Vidéos A la une
Les Grecs ont dit "non" à l'austérité de Bruxelles lors du référendum qui s'est déroulé, ce dimanche. Deux scénarii se présentent pour la Grèce. Soit Alexis Tsipras revient à la table des négociations avec "des propositions sérieuses", soit une sortie de l'euro est inéluctable. Dans le deuxième cas, "les Européens sont prêts", affirme le chef du service économique, François-Xavier Pietri.
Vidéos A la une
La BCE a décidé de maintenir le fond d'urgence en Grèce. L'organisme européen "ne veut pas couper le robinet et couler la Grèce", affirme notre envoyée spéciale, Amandine Atalaya. À Bruxelles, "une forme d'intransigeance montre progressivement à l'encontre d'Alexis Tsipras... Ici, le scénario d'une sortie de la Grèce a été clairement envisagé".
Vidéos A la une
Au lendemain du triomphe du "non" au référendum, Alexis Tsipras est "renforcé par la victoire", affirme notre envoyé spécial, Pierre Grange. Le Premier ministre "se présente comme un pragmatique et rassurant pour l'Europe". Ce dernier s'est choisi un nouveau ministre des Finances, Euclide Tsakalotos. Ce lundi matin, il a même réussi un "exploit" en réunissant toutes les classes politiques du pays autour d'une table pour discuter de l'avenir du pays.
Vidéos A la une
Blocage des capitaux, limitation des retraits bancaires, banques fermées... La victoire du "non" au référendum, ce dimanche, intervient dans un contexte économique très tendu. L'industrie, qui représente 20% de la main-d'oeuvre grecque, est directement impactée. À Tripoli, une ville industrielle au Sud du Péloponnèse, entrepreneurs et artisans sont très inquiets. Sans l'Europe, difficile pour eux d'écouler leur stock. Aujourd'hui, il ne reste que 70 entreprises contre 200 il y a encore deux ans.
Vidéos A la une
Invité de LCI Soir, le chef économiste au cabinet de conseil Ecocell, Pascal de Lima, est revenu sur la crise grecque. Selon lui, la moitié de la dette du pays n'est "pas légitime". "Il y a une partie qui est la conséquence de spéculations sur les obligations ce qui a fait grimper les taux d'intérêts", a-t-il expliqué.
Vidéos A la une
Ce dimanche, le "non" l'a emporté à plus de 61%, lors du référendum. Avec ce vote, les Grecs refusent l'austérité et la politique de Bruxelles. Cette victoire fait naître l'espoir d'une renégociation pour tout un peuple.
Vidéos A la une
Jean-Hervé Lorenzi, président du cercle des économistes, revient sur les travaux économiques concernant le dossier grec, notamment sur le remboursement de la dette.
Vidéos A la une
Le scrutin de dimanche divise plus que jamais les grecs. Ce vendredi soir, "deux rassemblements différents" se déroulaient à Athènes, nous explique l'envoyé spécial de TF1, Pierre Grange. Le camp du oui et le camp du non sont "au coude-à-coude" dans les sondages. Pour les partisans du oui, "la stratégie du bras de fer de Tsipras n'est peut-être pas la plus payante", a-t-il ajouté.
Vidéos A la une
Sur le plateau de LCI, l'invité économique, Laurent Bigorgne, directeur de l'Institut Montaigne, a déclaré : "Entre dimanche et le 20 juillet, la raréfaction de l'euro en Grèce va poser problème." et ajoute que "cette situation va aller en empirant".
Vidéos A la une
OEIL DU WEB. Depuis mardi, un jeune Britannique a lancé une collecte de fond sur internet pour tenter de venir en aide à la Grèce. En deux jours, plus d'un million d'euros ont été récoltés.
Vidéos A la une
Après le refus des créanciers de prolonger l'aide financière au-delà du 30 juin, Alexis Tsipras a annoncé dimanche soir la fermeture des banques et l'instauration d'un contrôle des capitaux. Selon notre correspondant, Hughes Beaudouin, le Premier ministre grec "accuse la BCE et l'Eurogroupe de chantage".
Vidéos A la une
Dès ce lundi, la Bourse d'Athènes et les banques du pays sont fermées pour une durée indéterminée. Les mouvements de capitaux sont, eux, contrôlés. La Grèce est au bord du scénario catastrophe.
Vidéos A la une
La Grèce est susceptible mardi de se retrouver en défaut de paiement, ce qui pourrait enclencher le processus inédit de la sortie d'un pays de la zone euro. En théorie, un Etat souverain comme la Grèce ne peut pas faire faillite. Mais en pratique, lorsque les caisses sont vides, tout s'écroule. A titre d'exemple, en 2013 les États fédéraux des États-Unis n'avaient plus d'administration et du jour au lendemain les salariés n'étaient plus payés. Qu'en est-il du cas Grec ?
Vidéos A la une
Face à l'approche de l'échéance donnée par le FMI à la Grèce, de plus en plus de Grecs retirent leur argent des banques de peur qu' elles fassent faillite la semaine prochaine si Athènes et ses créanciers ne trouvent pas d'accord.
Vidéos A la une
Face à l'ampleur de la crise de le dette grecque, les institutions européennes réfléchissent à deux options : une sortie technique de l'euro ou le contrôle des capitaux. Celui-ci pourrait être décidé rapidement par le parlement grec mais ne serait utile que si l'on assainissait structurellement la situation financière du pays en effaçant une partie de la dette, précise Hugues Beaudoin.
Vidéos A la une
Henri Sterdyniak, économiste à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a expliqué sur LCI que la Grèce était parvenue à réformer son système de retraites afin de lutter contre les abus. Il a toutefois souligné que le gouvernement, qui cherche à rembourser la dette, ne pouvait pas faire de coupes dans les retraites.
Publicité