Politique
Accusé dans un livre d’avoir "fait claquer" la culotte d’une journaliste qui l’accompagnait au forum de Davos, le ministre avait démenti cette information. Le collectif dont fait partie la journaliste a cependant donné la version des faits.
Vidéos A la une
Depuis le forum économique de Davos, Emmanuel Macron est revenu sur sa phrase prononcée mercredi matin, "la vie d'un entrepreneur est souvent plus dure que celle d'un salarié". Le ministre de l'Economie a clarifié la situation, indiquant que "la vie d'un entrepreneur est de prendre tous les risques". "Il peut tout perdre avec son entreprise, son travail, l'investissement de plusieurs années, la plupart de ses biens propres", a-t-il affirmé tout en appuyant qu'il n'enlevait rien de la "difficulté de la vie d'un salarié".
Vidéos A la une
Plus d'un million de migrants ont rallié le continent européen en 2015. Et depuis le début de l'année, plus de 30 000 arrivées ont été enregistrées en Grèce soit 20 fois plus qu'en janvier 2015. Pour le Premier ministre néerlandais, c'est trop. Cet afflux doit être fortement réduit et ce, dans les 6 à 8 semaines. 'Au printemps prochain, les chiffres auront quadruplé', a assuré Mark Rutte lors d'une conférence au forum de Davos. 'Le nombre de migrants va augmenter considérablement. L'Union européenne ou en tous cas les Pays-Bas, l'Allemagne, ne peuvent plus faire face à ce flux. Nous devons nous ressaisir.' Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a quant à lui appelé à une prise en charge qui serait assumée par chacun des membres de l'Union : 'Ce que nous souhaitons c'est un mécanisme qui permettrait de relocaliser les réfugiés qui sont en Turquie et en Grèce vers le reste de l'Europe. Je ne pense à aucun pays en particulier.' Les règles européennes pourraient ainsi changer en mars. Chaque État membre se verrait attribuer un quota permanent de réfugiés en fonction de sa superficie ou de son PIB.
Vidéos A la une
DAVOS (Suisse) - 23 jan 2015 - Le président François Hollande a commis une gaffe vendredi en annonçant qu'il se rendrait aux obsèques du roi saoudien Abdallah, pratiquement au moment même où il était inhumé à Ryad. "Il vient de mourir, je viendrai à ses obsèques pour qu'il y ait un renforcement des relations entre la France et l'Arabie Saoudite"', a déclaré le président en marge du Forum économique mondial à Davos en Suisse. Le roi Abdallah, âgé d'environ 90 ans, est mort vendredi matin et a été enterré dès la mi-journée en présence de plusieurs dirigeants de la région. L'Elysée a rectifié les propos du président en affirmant que François Hollande irait "présenter ses condoléances" en Arabie Saoudite, à une date qui reste à déterminer.
International
Le forum économique mondial de Davos est la bête noire des présidents de la République française. Arrivé ce vendredi sur place, François Hollande relèvera-t-il le défi ?
Vidéos A la une
Une partie de la diaspora ukrainienne vivant en Europe est venue ce samedi manifester dans les rues de la station suisse de Davos, où se déroule le Forum Economique Mondial, pour appeler les...
Vidéos A la une
Au Forum économique de Davos, l’ancien Premier ministre britannique et émissaire du Quartet international sur le dossier israélo-palestinien, Tony Blair, a répondu aux questions d’euronews....
Vidéos A la une
Le président iranien Hassan Rohani est au Forum économique mondial de Davos ce jeudi. Une première pour le président modéré mais aussi pour la République islamique. L’occasion pour...
Actualités
Selon un rapport publié lundi, les inégalités en terme de pauvreté sont toujours bien présentes, et se sont même accentuées avec la crise. Tous les détails avec Planet.fr.
Publicité