Société
Michel Catalano, le directeur de l’imprimerie, touchera jusqu’à 500 000 euros de la part de l’Etat afin de reconstruire son entreprise partiellement détruite en janvier lors de l’assaut des forces spéciales contre les frères Kouachi.
Vidéos à la une
Près d'un mois après la prise d'otages à l'imprimerie de Dammartin-en-Goële, Michel Catalano est toujours sous le choc. Il était présent sur place lorsque les frères Kouachi se sont approprié les lieux de son entreprise. Dans une interview donnée à BFMTV, le gérant de l'imprimerie raconte cette expérience traumatisante.
Société
L'imprimerie où s'étaient retranchés les frères Kouachi a été partiellement détruite lors de l'assaut des forces de l'ordre. Mercredi, une collecte a été lancée pour venir en aide à l'entreprise. 
Vidéos à la une
Le 9 janvier, durant la longue prise d'otages, au centre ville de cette commune de Seine-et-Marne, à Dammartin-en-Goële, située à une...
Société
Pendant près de huit heures, ce jeune graphiste est resté caché sous un évier dans l’imprimerie où s’étaient retranchés les frères Kouachi vendredi dernier, les laissant ainsi penser qu’ils étaient seuls dans le bâtiment.
Vidéos à la une
Le 9 janvier, Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice à BFMTV et Cécile Danré, spécialiste police-justice à BFMTV, ont dressé le profil des preneurs d'otages abattus à la porte de Vincennes et à Dammartin-en-Goële, dans une édition spéciale présentée par Christophe Hondelatte sur BFMTV.
Vidéos à la une
Le 9 janvier, Thierry Arnaud, chef du service politique à BFMTV, est revenu sur les déclarations du président de la République François Hollande et du Premier ministre Manuel Valls, dans une édition spéciale présentée par Christophe Hondelatte sur BFMTV.
Vidéos à la une
Édition spéciale : les invités d'Arnaud Ardoin ce soir : Invités : - Razzy Hammadi, député PS de Seine-Saint-Denis - Claude Goasguen, député UMP de Paris - Jacques Follorou, journaliste au Monde - Pierre Martinet, ancien agent du Service action de la DGSE Réagissez également avec le hashtag #CVR sur Twitter.
Vidéos à la une
Jean-Paul Douet, maire de Montagny-Sainte-Félicité, une commune toute proche de Dammartin-en-Goële a rapporté, vendredi sur BFMTV, la description qu'une institutrice de son village lui faite de la prise d'otage d'une personne dans un véhicule par les frères Kouachi, les principaux suspects dans l'attentat contre Charlie Hebdo. "C'est une institutrice qui officie à Montagny-Sainte-Félicité qui a été témoin de la scène puisque le véhicule qui la précédait a été arrêté par ces deux individus pour la faire passer à l'arrière et prendre le volant de ce véhicule. L'institutrice a assisté à cette scène et quand elle est arrivée au village, puisque la scène s'est passée à 1 km de l'école, elle était particulièrement choquée", a-t-il décrit.
Société
La traque se poursuit ce vendredi pour les autorités qui tentent d’intercepter les frères Kouachi, auteurs présumés de la tuerie de mercredi à Charlie Hebdo. Les deux suspects sont actuellement retranchés dans une entreprise à Dammartin-en-Goël (Seine-et-Marne) où ils retiennent un otage.
Publicité