Vidéos à la une
Remerciées il y a un mois, les "dames pipi" manifestent toujours devant les toilettes du Sacré-Coeur. Le gestionnaire privé qui a acheté la concession, le Néerlandais 2Theloo, veut y installer des toilettes japonaises dernier cri et a affirmé ne pas être tenu de reprendre les anciennes salariées. L'affaire a été portée devant le conseil des prud'hommes et le jugement a été repoussé jeudi au 8 septembre prochain.
Publicité