Vidéos Argent/Bourse
Le Dakota du Nord est devenu l'eldorado américain des compagnies pétrolières. A Williston, la frénésie de l'or noir a fait doubler la population de la ville. Seule la baisse des prix du pétrole a fait ralentir la production. Tout cet engouement ne risque-t-il pas de tarir rapidement les réserves de pétrole de schiste ? Donald Trump, le candidat républicain à la présidence américaine, a promis qu'il veillerait au développement de l'exploitation du pétrole de schiste. Le secteur pourra-t-il remonter la pente ? Pourra-t-on retrouver un prix d'équilibre ? - Avec: Christophe Hecker, directeur des investissements d'Uoi Real Estate Sicav. - Good Morning Business, du mercredi 1er juin 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
Vidéos A la une
GALENA (Illinois) - 5 mars 2015 - Déraillement jeudi d'un train transportant du pétrole brut dans l'Illinois. Au moins 8 conteneurs ont pris feu, provoquant un nuage de fumée visible à plusieurs kilomètres à la ronde. Après un déraillement en Ontario au Canada, puis un en Virginie Occidentale, c'est le troisième incident de ce genre en moins de trois semaines en Amérique du nord. A chaque fois, le même type de conteneur, un modèle récent est impliqué. Le transport de pétrole brut a considérablement augmenté sur le continent nord-américain depuis le milieu des années 2000. En cause : l'exploitation d'un important gisement dans le Dakota du nord, extrait par fracturation hydraulique. Les oléoducs existants ne peuvent absorber le boom de la demande. Le train jugé plus flexible est moins coûteux est pour l'instant le moyen d'acheminement privilégié.
Publicité