Découvrez les incroyables "Légendes et curiosités de l'Histoire" exhumées par le docteur Augustin Cabanès. De la vie déroutante de Christine de Suède à l'énigme du "masque de fer", voici un florilège de ses enquêtes les plus suprenantes.

Mais où est passé le crâne de Descartes ?

René Descartes a été inhumé le 11 février 1950 en Suède, où il était mort pendant un séjour à la Cour de la reine Christine. Ses proches n'ont pu faire ramener ses os et ses cendres en France que 16 ans plus tard. Alors envoyés pendant trois mois à Copenhague, les restes du défunt philosophe ont ensuite traversé la Flandre et l'Allemagne, travestis en ballot de vêtements "afin de prévenir tous les scrupules", a rapporté le docteur Cabanès.

Parvenus à Paris en janvier 1667, ils ont été enterrés au cimetière de l'église Sainte-Geneviève. En 1791, ils sont passés au "Jardin Élysée des monuments français", détruit en 1819. Cette année-là, en déplaçant les restes à la chapelle de Saint-François-de-Sales, le récipient qui les contenait a été ouvert. Il n'y avait là que trois petits os ! En creusant près de l'église de Sainte-Geneviève, où le corps avait séjourné 24 ans, on a retrouvé des bouts d'os du bras et de la jambe et un morceau de crâne... mais pas le crâne entier.

Publicité
Un certain Berzélius prétendait être entré en possession de la relique au prix de 37 francs, mais admettait lui-même "qu’il était impossible de déterminer" son origine. Une hypothèse veut qu'il soit "tombé en poussière" avec le temps. Selon l'auteur suédois Archenholtz, "Isaac Planstrom, officier des gardes de la ville de Stockholm" aurait subtilisé le crâne juste avant que le corps ne quitte la Suède. Bien que cet argument soit le plus plausible, il n'a pas encore été prouvé.

 

Publicité