Alors que le contexte économique de la télévision est de plus en plus rude avec l'émergence de la TNT, le magazine Capital a établi le classement des animateurs et des émissions les plus chers du PAF.

La polémique autour des acteurs trop payés a fait la Une des journaux pendant des semaines, mais qu'en est-il des animateurs ? Le magazine Capital s'est penché sur la question et a établi la liste des animateurs et des émissions les plus chers du paysage audiovisuel français. Le calcul est simple : le magazine a évalué le coût des principales émissions et l'a ramené à son audience, mesurée par Médiamétrie.

Les émissions les plus chères

Le résultat du top 3 est sans appel. La première du classement est Aïda Touihiri avec "Grand Public" sur France 2 (coût par émission: 140.000 euros pour 448.000 téléspectateurs). Nagui, lui, est second avec  "Taratata"  sur France 2 (coût par émission: 60.000 euros pour 193.000 téléspectateurs), enfin Laurence Ferrari se classe troisième avec  "Le grand 8" sur D8 (coût par émission: 25.000 euros pour 111.000 téléspectateurs).

Les émissions les moins chères

A l'inverse on a également pu établir le top 3 de la liste des émissions "bon marché". Elle se décline comme suit : premier, "Question pour un champion" de Julien Lepers (18 euros l’heure pour 1.000 téléspectateurs), second "Une famille en or" de Christophe Dechavanne (27 euros l’heure pour 1.000 téléspectateurs) et troisième, "C dans l’air" d’Yves Calvi (28 euros l’heure pour 1.000 téléspectateurs).

Des écarts parfois énormes

Publicité
A noter que les écarts entre émissions comparables peuvent également être énormes. Ainsi, " C dans l’air" d'Yves Calvi est 7 fois moins cher que " Grand Public" avec Aïda Touihiri. Autre exemple : "Les enfants de la télé" d’Arthur sont deux fois moins rentables que "On n’est pas couché" de Laurent Ruquier.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité