Bruno Le Maire, ancien ministre de Nicolas Sarkozy, publie ce jeudi Jours de pouvoir, un livre dont le héros est l'ancien président. Truffé d'anecdote, il relate notamment des conversations surréalistes entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Extraits.

L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy Bruno Le Maire sort ce jeudi Jours de pouvoir dans la collection Blanche de Gallimard (430 pages). Ce livre fait de l'ancien président un héros, parfois risible...

Bruno Le Maire n'hésite pas à raconter des anecdotes des coulisses du quinquennat de Nicolas Sarkozy, et revient par exemple sur le 19 avril 2011, alors qu'il dine avec des dirigeants de l'UMP.

Il raconte ce que Nicolas Sarkozy a déclaré : "Les Français, ils veulent me voir souffrir ; c'est comme ça ; ils me mettent en cohabitation : avec les journalistes, avec la presse, avec les sondages. [...] Je peux faire la rupture avec moi, ils le savent ; le deuxième mandat, le dernier, je le construis autrement ; je renouvelle ; je suis le Président apaisé. Personne ne se pose autant de questions sur ce président que moi : personne ! Je m'interroge ; pas besoin de psychanalyse, je le fais tout seul"

Quelques pages plus loin, Bruno Le Maire raconte une rencontre entre Nicolas Sarkozy et Bernadette Chirac, le 28 avril 2011 : "Hermes, c'est une belle maison. Mais qu'est-ce que c'est cher ! C'est hors de prix ! Le Kelly (sac de la marque, ndlr) de base, pas le Kelly croco, hein ? Le Kelly de base, il est quand même à 5 000 euros ! [...] 5 000 euros ! Ecoutez, je suis pas un plouc, je connais".

Publicité
"Tu es coquette Angela"Il raconte également une incroyable discussion entre Angela Merkel, chanceliière allemande, et Nicolas Sarkozy le 4 novembre 2011 : Angela Markel (AM) : "Tu te fais maquiller, Nicolas ?"Nicolas Sarkozy (NS) : "Ah toujours, Angela ! Toujours ! Sinon, on a une tête, on se voit à la télé, franchement, c'est atroce la tête qu'on a".AM : "Moi, je n'aime pas me faire maquiller."NS : "Ah mais tu as tort, Angela, je t'assure, on est beaucoup mieux maquillé !"AM : Il faut avoir une bonne maquilleuse, alors."NS : Moi, j'ai une maquilleuse personnelle, Angela, elle est formidable, vraiment, elle est formidable !"AM : Remarque, Nicolas, c'est comme pour le coiffeur, on s'est moqué de ma coiffure pendant des années, du coup un jour, je suis allée chez le meilleur coiffeur de Berlin, et voilà, plus personne ne se moque de ma coiffure !".NS : Ah, mais c'est très réussi, Angela, très réussi ! C'est parce que tu es coquette, Angela !"AM : "Coquette !"NS : "Mais oui, coquette ! Tu crois que ça m'a échappé, ton histoire de décolleté, hein ! Ah ! Le décolleté d'Angela ! Tout le monde en a parlé en France !"

© ERIC FEFERBERG / AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :