Il y a quelques jours, elle est devenue riche. Nafissatou Diallo est désormais aussi rhabillée pour l’hiver. Les chroniqueurs de l’émission Les Grandes Gueules sur RMC n’ont pas été tendres avec l’ex-femme de chambre. Ames sensibles s’abstenir : propos violents à venir.

L’émission des Grandes Gueules sur RMC n’avait pas volé son nom lundi dernier. Les chroniqueurs invités d’Olivier Truchot et Alain Marshall ont fait preuve d’une vigueur exceptionnelle. Le sujet qui a déchainé les passions : Nafissatou Diallo et la somme coquette qu’elle a touchée pour clore l’affaire du Sofitel. « On connaît grâce à nos amis du JDD le montant versé par Dominique Strauss-Kahn, 1,5 million de dollars » a lancé l’un des animateurs. Si Anne-Marie Soubré, avocate, s’étonne de ce petit montant comparé aux standards américains dans ce type d’affaires, pour d’autres, quoi qu’il arrive, « pour Nafissatou Diallo, c’est énorme ». Le ton est donné.

« Je me demande, c’est horrible à dire, si c’est pas ce qui lui est arrivé de mieux » s’interroge Sophie de Menton. « « Je ne suis pas loin de penser la même chose Sophie, je me suis fait la réflexion hier » lui répond Franck Tanguy. Les propos, que certains qualifieront de choquant, s’enchainent, les chroniqueurs n’hésitant pas à donner dans la surenchère. Les déclarations sont tout ce qu’il y a de plus politiquement incorrect, mais l’effet est garanti. Et puis, de toute façon, Nafissatou Diallo n’écoute pas RMC.

« Moi je pense que l’argent qu’elle a gagné, qui lui permet d’élever sa fille, elle ne l’aurait jamais eu dans toute son existence et j’espère qu’elle oubliera ce moment extrêmement désagréable » continue Sophie de Menton. « Il y a des femmes dans la rue, je suis sûre qu’elles ont pensé ça, en disant j’aimerais moi être femme de chambre dans un hôtel et que ça m’arrive » estime-t-elle, à nouveau rejointe par Franck Tanguy sur ce point. « C’est un tromblon. Elle n’a rien pour elle, elle ne sait pas lire pas écrire, elle est moche comme un cul, et elle gagne 1,5 million, c’est quand même extraordinaire cette histoire » lance-t-il.

Publicité
Un auditeur, qui s’est ému de la teneur et de la violence des commentaires, leur a fait savoir que ces propos à l’égard d’une femme « laide, moche, simple femme de chambre, pas intello », pour lui « c’est minable ». Peine perdue. Franck Tanguy en a rajouté une couche : plus d’un million de dollars pour un laideron, finalement c’est elle qui aurait du payer… Depuis Franck Tanguy s'est timidement excusé. « J'ai dit une beauferie, je suis allé trop loin » a-t-il déclaré. Le sujet agite en effet les réseaux sociaux depuis l'article d'un auditeur outré publié sur le site Rue89.

 
Publicité