Le tour que prend la rivalité entre les chanteurs de rap La Fouine et Booba défraye la chronique médiatique. Point d'orgue d'une série de déclarations belliqueuses : une vidéo montrerait les deux hommes en train de se battre.

Ils sont à deux doigts de déraper. Logique dira-t-on, le rap, c'est leur métier. Un genre musical particulier, avec ses codes, où la provocation n'a pas la portion la plus congrue. Invectives, démonstrations de testostérone, remarques machistes, apologie de faits quelquefois réprimés par la loi : tout cela fait partie du jeu. Pourtant, le clash entre les rappeurs Booba et La fouine, pourrait faire sortir les deux chanteurs de la rubrique culture pour celle des faits divers.

Rappeurs au succès commercial indéniable, Booba et La Fouine sont sur le point de sortir leur nouvel album quand débute l'affaire. Pris à parti par le rappeur Rhoff dans une de ses chansons, La Fouine en rajoute une couche en postant une vidéo où il raille Elie Yaffa, alias Booba, sur son passé en prison, ses origines ou encore son appartement à Miami. La Fouine et Booba habitent le même immeuble en Floride, mais le natif de Boulogne-Billancourt, n'est, honte à lui, que locataire.

La réponse ne tarde pas : Booba enregistre un morceau aux paroles particulièrement explicites. Le rappeur y insère une conversation de policiers dévoilant le passé supposé de "pointeur" de La Fouine. Dernier rang de la hiérarchie criminelle en établissement pénitentiaire, le terme désigne les auteurs d'agressions sexuelles sur mineur. Paroxysme de la rivalité : le 3 février les deux chanteurs diffusent, à quelques heures d'intervalles, de cours extraits musicaux intitulés "TLT" où ils ressassent leurs griefs. Enfin, une vidéo de caméra de surveillance, mise en ligne aujourd'hui, montrerait les deux hommes en train de se battre dans une salle de sport de Miami.

Publicité
Au-delà d'une rivalité artistique c'est une véritable haine qui semble animer les deux stars du gansta-rap. Une animosité inédite dans le rap français qui n'est pas sans rappeler celle des rappeurs américains Tupac Shakur et Notorious BIG. L'histoire avait mal finie pour les hommes : six pieds sous terre avec une balle dans le crâne.

Publicité
Publicité