Le Prix Goncourt 2013 a été attribué, ce lundi, au romancier et scénariste français Pierre Lemaitre pour Au revoir là-haut. Un pix qui devrait booster les ventes du livre. Mais combien rapporte vraiment le prix Goncourt à son auteur et à son éditeur ?

© AFP

Tout juste lauréat du prix Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut, un roman qui retrace les années passées pendant la Grande Guerre, Pierre Lemaitre ainsi que son éditeur Albin Michel, ont la certitude de voir ce roman en tête des ventes.

Chaque année, lors de la remise du prix, le gagnant du titre reçoit un chèque symbolique de 10 euros. Une somme inférieure à celle qui l’attend réellement. La cérémonie de la remise du prix Goncourt est très médiatisée. Des journalistes envahissent le café Drouant, restaurant parisien au sein duquel le prix est attribué, comme le veut la tradition, assurant ainsi une large publicité à l'ouvrage récompensé.

Une récompense qui fait décoller les ventes

Une fois le prix en poche, l’éditeur dotera le livre couronné du fameux bandeau rouge sur lequel est annotée la récompense. Une belle mise en avant pour les futures ventes.

Publicité

Le prix Goncourt assure donc à l’auteur, ainsi qu’à son éditeur, la flambée des ventes du livre. En moyenne, un livre est tiré aux environs de 8 000 exemplaires. Ces dernières années, le lauréat de ce prestigieux prix a vu son ouvrage écoulé à plus de 400 000 exemplaires.

Par exemple, l’année dernière  Le Sermon sur la chute de Rome, l’ouvrage de Jérôme Ferrari qui a été récompensé,  a dépassé les 350 000 exemplaires cet été.De plus, être le lauréat du prix Goncourt permet une nouvelle édition de l’ouvrage en format poche. Une traduction du livre dans des langues étrangères est aussi envisageable.

D'autres prix ont également leurs effets

Derrière le Goncourt, c'est le prix Femina qui a le plus fort effet sur les ventes. On compte entre 150 000 et 200 000 exemplaires écoulés en moyenne chaque année. Le Renaudot (200 000 exemplaires), le Goncourt des lycéens (130 000 exemplaires) et le prix Interallié (80 000 exemplaires) bénéficient également du succès de leurs récompenses.

La Vérité sur l'affaire Harry Quebert, roman de Joël Dicker primé en 2012 par le Goncourt des lycéens, s'est écoulé à 691 500 exemplaires entre août 2012 et août 2013, un chiffre record !