Au nombre de 11 dans le calendrier, les jours fériés en France sont pléthore. Religieux ou historiques, chacun est destiné à une célébration bien précise. A deux jours du 1er novembre, Planet.fr vous dévoile les clés de cette fête religieuse, et retrace les divers débats s'attaquant à nos chers jours de chôme. 

Le Jour des morts (1859) de William-Adolphe Bouguereau. © Wikimedia

Le 1er novembre est directement lié à la fête de la Toussaint. Cette fête catholique, également fêtée par les orthodoxes, anglicans et certaines églises luthériennes, est l’occasion de la célébration des saints, qu’ils soient connus ou inconnus. Son origine serait hypothétiquement liée à la fête des Lémures – spectres errants et malfaisants – de la Rome païenne, mais un lien a également été établi avec la fête des morts celtique Samain.

La fête précède d’un jour la Commémoration des fidèles défunts, ou Commémoration des morts , le 2 novembre, date à laquelle les fidèles viennent se reccueillir sur les tombes de leurs aimés disparus. Cependant, l’établissement du 1er novembre comme jour ferié a progressivement créé l’amalgame entre les deux fêtes, le reccueillement se faisant souvent à l’occasion du jour ferié. Ainsi les fidèles célèbrent-ils souvent leurs morts à cette date plutôt qu’à celle mentionnée dans la Bible.

Les jours feriés en danger ?

A la suite de la canicule meurtrière de l’été 2003, le gouvernement Raffarin vota une loi instituant la Journée de solidarité envers les personnes âgées, stipulant que le lundi de pentecôte, bien que restant un jour ferié, ne serait plus chômé. La mesure perdurera de 2004 à 2008.

Publicité
En effet, il semble que, d’une manière générale, les jours feriés ne soient pas les amis des politiciens. En témoigne le débat qui, chaque année, fait rage à l’occasion des nombreux jours feriés du mois de mai. Faut-il, ou non, dans ce contexte de crise, supprimer certains de ces jours de fête ? La question divise, d’autant plus que les économistes estiment que la croissance n’en serait que peu relancée.

Qui dit Toussaint dit Halloween. Et certains, pour célébrer cette fête, n'hésitent pas à faire des blagues de plus ou moins bon goût. En voici un exemple en images : 

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité