Vingt ans après son ouverture, le musée de l’érotisme de Paris va prochainement fermer ses portes. Une vente aux enchères de toute la collection aura lieu le 6 novembre.

© DR / objet du musée de l'érotisme

C’est la fin d’une époque pour le musée de l’érotisme à Paris. Le lieu culte du libertinage français, situé dans le quartier "chaud" de Pigalle, va fermer, raconte le site VSD. Fondé il y a vingt ans par deux hédonistes – Jo Khalifa et Alain Plumey –, qui ont parcouru le monde entier pour ramener des objets très particuliers, le musée fermera donc ses portes début novembre.

A lire aussi - Erotisme, dérives, sa jeunesse d'actrice : les confidences de Brigitte Lahaie

Des pièces vendues à partir de 30 euros

Mais où partiront les quelque 650 lots du musée qui a attiré des milliers de curieux pendant deux décennies ? Pour les plus passionnés, il ne faudra pas passer à côté de la vente aux enchères, qui aura lieu le dimanche 6 novembre prochain, avenue Hoche, en plein cœur de la capitale. Comme l’explique Le Figaro, les pièces seront vendues à partir de 30 euros. Certaines pourraient avoisiner les 10 000 euros.

Publicité
Les objets proviennent donc de tous les coins du globe, où l’érotisme bat son plein. On retrouve, notamment, des pipes phalliques du Pérou, des godes japonais à gogo, ou encore un magnifique ensemble de gravures vénitiennes qui décrit les aventures de Don Juan, père spirituel des libertins occidentaux.

Vidéo sur le même thème : Découvrez le plus grand salon de l'érotisme au monde !

Publicité