Composée à l'aube de l'année 2010, la chanson "Prayer in C" du groupe Lilly Wood and the Prick connaît un succès international fulgurant grâce à un remix qui lui permet de faire le tour du monde.

"Il y a des choses que l’on explique pas !". Voilà comment Nili Hadida, chanteuse du groupe Lilly Wood and the Prick, résume la situation. En même temps, qui aurait pu imaginer qu’un titre sorti en 2010 glane le haut des charts mondiaux quatre ans plus tard ?

Car oui, cette chanson que l’on entend partout et qui accompagne vos vacances figure sur l’album Invincible Friends (sorti mai 2010), premier opus du duo que la chanteuse compose avec Benjamin Cotto. Remixé par le DJ allemand Robin Schulz, le titre "Prayer in C" s’est fait une deuxième jeunesse cette année jusqu’à conquérir dans l’été la première place des ventes dans plus d’une trentaine de pays. Comment cela est-il possible ? Éléments de réponse avec celle qui a co-écrit le morceau.

"On a su réagir"

Au début de l’année 2014, les auteurs de la chanson se préparent à la réalisation de leur prochain album (dont la sortie est prévue pour le printemps 2015) lorsqu’ils reçoivent un message sur Facebook, "comme c’est la règle dans ces cas-là" nous explique Nili Hadida. L’objet de ce message : une demande de remix formulée par un DJ allemand dont le duo ignore jusque-là l’existence. "Comme on est assez ouvert sur ces choses-là, on a dit ‘oui’, puis Robin Schulz a mis le morceau sur SoundCloud. Très vite, il y avait beaucoup d’écoutes." se souvient-elle.

Publicité
Face au succès de ce premier jet, le groupe décide d’envoyer les pistes originales au musicien allemand afin qu’il puisse refaire son remix dans de meilleures conditions. "On a su réagir, mettre en relation nos différentes maisons de disques" indique la chanteuse précisant que Robin Schulz "a tout décidé et fait ce qu’il a voulu". Lilly Wood and the Prick a donc décidé de laisser une complète liberté d’action à l’artiste électro pour modifier cette chanson. Et au regard du succès commercial du remix, on peut dire que les deux auteurs ont eu le nez creux.    

500.000 exemplaires vendus et 35 millions d’écoute sur Internet

Aujourd'hui, le remix "Prayer In C" est un véritable carton qui dépasse très largement les frontières hexagonales. Premier des ventes Itunes dans 34 pays (dont la Finlande, la Biélorussie ou encore le Kazakhstan), le single est disque d’or en Belgique, Suisse et Autriche et disque de platine en Allemagne, Danemark et Suède. De surcroît, la chanson compte quelques 35 millions d’écoutes sur les plateformes de streaming et peut se targuer d’avoir été le morceau le plus recherché sur l’application Shazam.

"On a été les premiers surpris de succès" soutient Nili Hadida qui explique que le lifting electro subi par sa chanson ne dérange pas le groupe. "On a eu largement le temps d’en faire le deuil, cela faisait quatre ans qu’on ne le jouait plus" nous indique l’artiste en nous confiant qu’au niveau des modifications "dance" apportées au titre, elle "ne l’aurait peut-être pas fait comme ça".  

Pour la chanteuse, le succès ne se savoure pas de la même façon dans la mesure où "comme il s’agit d’un remix, il y a du détachement". "On ne crache pas dans la soupe, avec Ben on est super content" poursuit-elle ajoutant que le groupe a d’ores et déjà prévu de rejouer et d’adapter le titre en concert. Pour l’heure, Nili Hadida et Benjamin Cotto travaillent sur le troisième album et seront les invités du Grand Journal de Canal Plus mardi 26 août. Un projet solo serait également en cours du côté de la chanteuse. Affaire à suivre…

 

mots-clés : Musique, économie, Réponse
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité