Le chansonnier et comédien Jacques Ramade est décédé dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 84 ans des suites d’une maladie. Habitué des seconds rôles et très proche de l’animateur et humoriste Laurent Ruquier, Jacques Ramade avait débuté sur les planches des théâtres parisiens et était chroniqueur sur Europe 1.

Le chansonnier, comédien et humoriste Jacques Ramade est mort dans la nuit de lundi à mardi des suites d’une longue maladie. L’homme, bon-vivant, était devenu célèbre pour ses brèves dans l’émission d’Europe 1 "On va s’gêner" qu’il ponctuait de bruits de moulinette.

Un début sur les planchesC’est au théâtre en 1956 que Jacques Ramade démarre sa carrière notamment au Théâtre de l’Atelier dans "L’œuf" de Félicien Marceau. C’est ensuite au cinéma que l’acteur se fait une place aux côtés des plus grands : Claude Berri, Michel Audiard mais aussi Georges Lautner et Jean- Paul Belmondo avec qui il a joué dans "Le guignolo".

Un homme aux multiples facettes

Publicité
Après le théâtre et le cinéma, Jacques Ramade devient ensuite chansonnier  au "Théâtre des deux Anes" et au "Caveau de la République". C’est d’ailleurs "au Caveau" que l’acteur a fait la rencontre de Laurent Ruquier. "C'était mon fidèle chansonnier, mon complice de toujours", a déclaré ce dernier. L’animateur a affirmé que Jacques Ramade "était fait pour faire de la radio, car sa voix était tout de suite reconnaissable". Jacques Ramade, père de deux enfants, était avant tout un compositeur : il a en effet écrit de nombreuses chansons parodiques.

Voici l'une des brèves du comédien sur Europe 1

Publicité