Deux statues de marbres datant de l'ère d'Alexandre Le Grand (356-323 avant JC) ont été découvertes samedi 6 septembre à l'entrée du tombeau d'Amphipolis (Grèce). Ces représentations fémines pourraient être les gardiennes du repos d'un proche du roi macédonien.

Le plus grand et mystérieux tombeau grec jamais découvert livre, petit à petit, ses secrets. En effet, samedi 6 septembre deux cariatides, statues féminines aux longs cheveux bouclés et vêtues de tunique, ont été découvertes à l'entrée du sanctuaire d'Amphipolis (Grèce), a rapporté l'AFP. Telles deux gardiennes, ces représentations de bustes en marbre, qui dateraient de l'ère d'Alexandre Le Grand (356-323 avant JC), semblaient bloquer l'accès au monument.

"Le dégagement de la terre devant le deuxième mur de fermeture a mis au jour, (...) deux cariatides d'excellente facture, en marbre", a fait savoir le ministère grec de la Culture dans un communiqué. Par ailleurs "le bras gauche de l'une et le bras droit de l'autre étaient dressés comme pour interdire symboliquement l'accès au tombeau", a-t-il décrit. Cette "trouvaille très importante" fait suite à la découverte de deux sphinx, abimés par le temps, à la mi-août. Et, selon le Premier ministre grec Antonis Samaras : "la disposition de la seconde entrée avec les cariatides constitue un indice important dans l'idée qu'il s'agit d'un monument d'une importance particulière".

Publicité
Olympias, Roxane ou un général ?Si les archéolgues ont confirmé son importance et estimé que le monument daterait de 330 à 300 avant Jésus Christ, ce tombeau ne serait pas celui du mythique Alexandre Le Grand. En effet, le légendaire roi de Macédoine aurait été inhumé à Alexandrie (Egypte) sans que cela ne soit jamais prouvé. Selon eux, ce sanctuaire pourrait plutôt être celui de l'un de ses proches. D'après leurs hypothèses, cet endroit devrait être la dernière demeure d'Olympias, sa mère ou encore, celle de Roxane, son épouse et peut-être même, celle de l'un de ses proches généraux. Les recherches se poursuivent afin d'en apprendre davantage.

Vidéo sur le même thème : Les secrets du tombeau d’Amphipolis

En imagesDes archéologues britanniques découvrent le "Pompéi du nord"

Le "Pompéi du nord"

Interviewé par la BBC ce lundi, l'archéologue David Mason a qualifié comme "hautement importantes" la mise à jour de ces vestiges, preuves de l'existence de l'Empire romain en Grande-Bretagne. A Binchester, dans le comté de Durham (Grande-Bretagne), les archéologues ont fait la découverte des restes d'un fort qui serait vieux de 1800 ans. Pratiquemen...

Le fort romain de Binchester (Grande-Bretagne)

 

Vestiges de l'Empire romain

 

Découverte du site le mieux préservé de Grande-Bretagne

 

Une salle du fort de Binchester

   

Un trésor récupéré durant les fouilles

 

Une poterie déterrée presque entière

 

Une bague, témoin de la présence chrétienne

 

Autres diaporamas

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité