Vidéos à la une
Voici une boîte vraiment pas comme les autres. Connectée et équipée d'une caméra qui filme la réaction de celui qui découvre son cadeau. Un bon moyen pour savoir si le présent que vous avez choisi a réellement plu.
Vidéos Sciences
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek du mardi 3 mars 2015, deux innovations technologiques exposées au Salon Mobile World Congress de Barcelone: le robot de téléprésence Beam et le LiFi. Le premier permet à l'utilisateur de parcourir les rayons du Salon sans se fatiguer, et le second, de faire circuler de l'information, non plus par les ondes radios comme la Wifi, mais par la lumière.
Vidéos Sciences
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, le film "Imitation Game" qui se concentre sur un homme peu connu du grand public, le Britannique Alan Turing, l'un des pères fondateurs de l'informatique moderne. Mathématicien, cryptographe de génie, c'est lui qui a trouvé le code d'Enigma, l'outil utilisé par les nazis pour coder leurs messages. La "machine de Turing", créée en 1936, pose les bases de ce qui deviendra l'ordinateur. Et dès les années 50, il s'intéresse à l'intelligence artificielle. Décédé en 1954, il reste aujourd'hui une figure incontournable du XXe siècle. Le prix Turing, remis chaque année, est considéré comme le prix Nobel de l'informatique. La légende veut même que le logo d'Apple soit une référence à la pomme imprégnée de cyanure ingérée par Turing pour mettre fin à ses jours. En réalité Steve Jobs s'est plus probablement inspiré de la pomme de Newton, mais qu'importe, le mythe Turing est plus vivant que jamais.
Vidéos à la une
Frédéric Simottel présente, dans sa chronique Culture Geek, la ligne de train Hyperloop qui reliera d'ici 10 ans San Francisco à Los Angles en 35 minutes. Le principe est de construire un tunnel dans lequel serait maintenu une basse pression d'air. Une nacelle y serait ensuite introduite et atteindrait la vitesse de 1200 km/h. Sur le même principe, d'autres chercheurs imaginent à horizon 2050, des trains pouvant atteindre des vitesses de 6500 kms/h. Découvrez également un autre projet élaboré par l'Ecole Polytechnique de Lausanne, baptisé Clip Air. Il s'agit d'une aile volante avec cabine de pilotage, réacteurs et train d'atterrissage. Des nacelles transportant du fret où des passagers pourront être fixées sous cette aile. Le principe sera de les détacher des systèmes ferroviaires et de les fixer sous l'aile de l'avion. Ces innovations nous rappellent le génie précurseur de l'industrie française qui avait mené à la fin des années 60 un projet d'Aérotrain, ancêtre de notre TGV.
Vidéos à la une
Aujourd'hui, dans sa chronique Culture Geek, Anthony Morel s'est intéressé aux voitures qui figurent parmi les stars du salon International CES de Las Vegas. En effet, de plus en plus intelligentes, certains prototypes exposés au CES sont maintenant capables de se conduire toutes seuls. Et puis de plus en plus connectées aussi, demain c'est votre smartphone qui vous servira à ouvrir et fermer, et même à démarrer votre véhicule. Idéal pour tous ceux qui perdent sans cesse leurs clés.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, les astuces high-tech pour un réveillon réussi. Pour être sûr d'en mettre plein la vue à ses invités, la technologie peut faire la différence avec l'enceinte musicale ASWY. Rien de particulier au niveau son, son design est sûr d'épater la galerie car elle flotte en l'air. Une sorte de soucoupe -littéralement- volante, qui tourne, suspendue à quelques centimètres du meuble où elle est posée, comme par magie. À peine remis de leur surprise, préparez à vos invités un bon cocktail en utilisant le B4RM4N, un shaker connecté mis au point par une startup française. Il est relié à votre smartphone via une application mobile pour choisir la boisson à préparer. Pour ceux qui auraient un peu trop testé le shaker intelligent, ils pourront utiliser le Breathometer, un éthylotest connecté qui va afficher votre taux d'alcoolémie sur l'écran de votre smartphone, et ainsi vous indiquer dans combien de temps vous pouvez reprendre le volant.
Vidéos Sciences
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, des idées de cadeaux de noël pour les enfants. On commence avec le cahier de coloriage. Rien de technologique là-dedans sauf que les dessins vont prendre vie grâce à un smartphone ou une tablette. L'enfant colorie, vous prenez le dessin en photo et il va s'animer à l'écran, via une application mobile. Ensuite, les voitures télécommandées qui ont un look assez particulier. Un gros cylindre équipé de deux roues qu'on va piloter depuis son smartphone, via une connexion bluetooth. Une application mobile vous sert à faire avancer le bolide jusqu'à 20 km/h et à lui faire faire des figures acrobatiques, le tout accompagné de diodes de toutes les couleurs. Enfin, les tablettes pour enfant qui sont plus robustes et plus sécurisées que les modèles traditionnels. Elles ont de quoi rassurer les parents. Mais vu leurs performances technologiques plutôt faibles, certains opteront pour une tablette classique équipée d'un bon contrôle parental.
Vidéos à la une
Frédéric Simottel présente, dans sa chronique Culture Geek, le supermaché virtuel pour accompagner les e-consommateurs dans leurs actes d'achat. Le magasin Hyper U a développé une nouvelle expérience client avec la visite virtuelle à Pontarlier dans le Doubs. Des photos du magasin ont été prises en 360 et reliées entre elles dans l'application. A partir de son écran, l'internaute se promène dans les rayons de l'hyper avec l'application Street View de Google. Quand il veut acheter un produit, il clique sur le panier qui apparaît à l'écran et une fenêtre s'ouvre avec la liste des produits. Une autre application développée par Carrefour et Leroy Merlin, permet de mieux préparer ses achats. Vous préparez votre liste de courses et lorsque vous arrivez physiquement dans le magasin, l'application géolocalise pour vous chacun des produits et vous guide directement vers le bon rayon. Ces applications visent à enrichir l'expérience client et à faire passer l'acte d'achat plus facilement.
Vidéos Sciences
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek quelques drones ludiques pilotés par smartphone, qui feront de très beaux cadeaux de Noël pour les technophiles. On commence par le Bebop de Parrot, un quadricoptère équipé d'une caméra haute définition. Une véritable action cam volante qu'on peut piloter jusqu'à 2 kilomètres de distance à 150 mètres de haut, idéal pour filmer des paysages vus du ciel. Ensuite, moins encombrant, le Bionic Bird, un oiseau robotique qui pèse seulement 9 grammes. Cet ornithoptère qu'on pilote depuis son smartphone bat des ailes et se fond complètement dans le paysage. Pour finir, et si le tapis volant devenait réalité ? C'est le principe du drone Carpet. Un tapis équipé de quatre hélices au look assez artisanal, mais qui nous ferait presque nous prendre pour Aladin.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, les innovations qui transforment un simple smartphone en arme de self-défense. Une startup américaine a mis au point le Stun Gun Jacket, une coque de protection qui fait office de taser. Les deux électrodes sur le dessus de l'étui enverront un choc de 650 000 volts à votre assaillant. The Defender est une bombe lacrymogène connectée à votre téléphone portable. En plus d'aveugler votre agresseur avec du gaz au poivre, elle prend automatiquement une photo de lui et envoie automatiquement à la police vos données de localisation. Enfin, une start-up américaine a mis au point un pistolet connecté pour les forces de l'ordre. Des capteurs électroniques placés à l'intérieur de la crosse vont détecter quand l'arme sort de son étui et tire. Les données sont envoyées vers le smartphone et transmises vers le poste de police. Le smartphone va même enregistrer la direction des tirs et dresser un rapport balistique instantané.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, diverses technologies anti-drones. La Chine a dévoilé un rayon laser spécifiquement créé pour pulvériser un petit engin aérien dans un rayon de deux kilomètres, en moins de cinq secondes après l'avoir repéré. Dans le militaire, l'armée russe utilise le Canon laser développé par Boeing. Mais des entreprises travaillent aussi pour lutter contre l'invasion des drones civils, qui sont parfois de simples jouets, équipés de caméras. Le DroneShield, un petit boîtier qui détecte tout drone qui s'approcherait un peu trop près de chez vous et vous envoie une alerte sur votre smartphone. Mais ces drones ne sont pas seulement des engins espions, ce sont aussi de formidables outils qui pourraient même vous sauver la vie. Pour le drone ambulancier, appelez les secours et il arrive à 100 km/h, équipé d'un défibrilateur cardiaque et d'une webcam qui va permettre à un professionnel de santé de guider à distance le sauveteur amateur.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, de nouvelles technologies au service de la sécurité routière. Parrmi une petite sélection d'objets pour en finir une fois pour toute avec la somnolence au volant, une bague électronique, la StopSleep. Grâce à des capteurs métalliques placés sur l'anneau, elle analyse l'activité électrique à la surface de votre peau, et si votre vigilance baisse, la bague le comprend et se met à vibrer et à sonner pour vous sortir de votre torpeur. Moins encombrant, le projet Harken, une ceinture de sécurité intelligente bardée de capteurs qui vont analyser les battements du coeur du conducteur. Enfin, le projet Vigo, une oreillette bluetooth capable d'analyser tous les mouvements du visage. Très pratique au volant mais aussi pour tous ceux qui ont tendance à s'endormir au milieu des réunions.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, Pay Per rire, une nouvelle technologie de reconnaissance faciale qui est actuellement testée dans certaines salles de spectacle espagnoles. Bientôt, quand vous irez voir une comédie au cinéma ou au théâtre, le prix que vous paierez dépendra du nombre de fois où vous éclatez de rire. Le principe, c'est que l'on installe un logiciel sur des tablettes tactiles placées sur chaque siège, qui vont analyser tous les mouvements de votre visage. Ainsi, à chaque fois que vous éclatez de rire, on vous facture 30 centimes d'euros. Et on va retrouver de plus en plus ces technologies de reconnaissance faciale dans notre vie quotidienne. Dans certaines gares japonaises par exemple, les distributeurs automatiques de boissons sont équipés d'une caméra qui va repérer si vous êtes un homme ou une femme et estimer votre âge... et vous faire des recommandations personnalisées à partir de ces paramètres.
Vidéos Sciences
Frédéric Simottel présente, dans sa chronique Culture Geek, une sélection des robots présentés au salon Ceatec. Découvrez le robot imbattable au ping pong. Il ressemble à une mante religieuse et ne manque aucun coup droit, ni revers. Les amateurs d'animaux de compagnie ne manqueront pas le nouveau robot humanoïde conçu par Toshiba, plus vrai que nature. Quant aux fans du film Jurassic Park, ils apprécieront le robot dinosaure, grandeur nature et pilotable à partir d'un smartphone. Les enfants apprécieront eux les poupées robots qui dansent sur une balle. La performance technologique pour que ces petits êtres tiennent en équilibre est assez remarquable. Enfin, découvrez l'accessoire ultime pour les barmans: le capteur de regard. Il scanne les yeux des clients pour reporter ensuite derrière le bar les regards que ces derniers portent sur les boissons mises à leur disposition.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, des robots capables de remplacer les humains. Créé en Corée du Sud, Pibot est le premier robot capable de piloter un avion et s'entraîne sur un simulateur de vol. Avec ses mains, il active les boutons et le manche à balai du cockpit reconstitué. Un algorithme de vision lui permet de repérer les marquages au sol et d'optimiser son atterrissage. En Asie, on commence à voir des restaurants entièrement robotisés, où les commandes sont passées par des automates de forme vaguement humaine. Panasonic teste de son côté des robots coiffeurs, capables de scanner votre boîte crânienne pour optimiser votre shampoing. Une entreprise de Hong Kong a carrément nommé un robot à son conseil d'administration. Au Japon, des robots ont pour mission de présenter les infos. Ces humanoïdes sont capables de parler de façon fluide et de lire des textes.
Vidéos à la une
Anthony Morel est revenu, dans sa chronique Culture Geek, sur les nouveautés dévoilées par Apple lors de sa Keynote annuelle à San Francisco. Parmi les révélations, une montre connectée, la très attendue Apple Watch. Et puis deux nouveaux iPhones, plus grands. Beaucoup d'améliorations, mais pas de rupture technologique. La principale nouveauté est l'arrivée de la technologie de paiement sans contact NFC, qui existe depuis des années sur d'autres smartphones. Facturé jusqu'à 1000 euros pour le modèle le plus haut de gamme, l'iPhone s'affirme plus que jamais comme un objet statutaire, un marqueur social.
Vidéos Sciences
Frédéric Simottel présente, dans sa chronique Culture Geek, les technologies qui permettent la sauvegarde de la planète. La Nasa a lancé un satellite qui aura pour mission d'analyser les flux de CO2 sur chacun des continents, de repérer les puits de carbone, les zones les plus polluantes et celles qui freinent les émissions de gaz carbonique. Aujourd'hui, des systèmes existent également pour recycler efficacement les bouteilles en plastiques usagées, pour les retraiter et pour en faire ensuite des bobines de résine qui vont servir de recharge aux imprimantes 3D. Ensuite, en Asie, c'est un célèbre fabricant de soda qui a réfléchi à de nouveaux usages pour ses flacons en plastique qui se transforment à volonté en pistolets à eau, à peinture, en lampe ou en ustensiles ménagers. Et pour terminer, il y a le système qui permet aujourd'hui de cesser d'imprimer ou de photocopier à tout va des recettes de cuisine. Il s'agit de se tatouer la dite recette du plat que vous préparez directement sur le bras.
Vidéos à la une
Frédéric Simottel présente, dans sa chronique Culture Geek, les différentes manières de se faire oublier sur Internet et les réseaux sociaux. La Cour Européenne de Justice vient de promulguer un arrêt stipulant que n'importe quel internaute pouvait demander aux moteurs de recherche de désindexer des liens qui le concernent sur la toile. Pour les réseaux sociaux, c'est à la fois aussi simple et laborieux. À l'instar de de Manuel Valls qui s'est racheté une virginité en effaçant tous ses posts sur Facebook et Twitter antérieurs au 27 août 2014. Google et Bing proposent donc un formulaire pour accéder à cette demande. Plus de 70 000 dossiers ont déjà été traités. 250 000 pages web ne sont ainsi plus référencées par ces moteurs de recherche. Mais ces informations ne disparaissent pas pour autant, notamment si vos amis sociaux les ont déjà partagé sur leurs propres pages. On ne disparaît donc jamais complètement d'Internet.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, des moyens de transport intelligents pour profiter de l'été. Le premier s'appelle l'Airwheel. C'est un monocycle électrique qui a des faux airs de Segway mais sans guidon. Penchez le corps en avant pour avancer, sur les côtés pour tourner, se redresser pour freiner. Le bolide qui avance à 18 km/h est idéal pour les petites distances, en centre-ville notamment. Deuxième véhicule qui sort du commun, un vélo électrique et connecté. Equipé d'un mini tableau de bord, le Stromer ST2 est relié à votre smartphone. Via une application mobile vous allez pouvoir le verrouiller et le déverrouiller à distance, gérer l'éclairage et même le localiser en cas de vol.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente dans sa chronique Culture Geek des applications mobiles pour faire baisser vos frais d'itinérance. Une étape importante avant l'abolition totale de ces surcoûts, qui devrait intervenir en 2016. Une bonne nouvelle pour ceux qui partent dans un pays de l'UE dans les semaines qui viennent. Votre facture de téléphonie mobile devrait être un peu moins salée. Les frais d'itinérance ont baissé drastiquement de 21% sur les appels, 55% sur la navigation internet, pour les pays de l'Union Européenne. En attendant, il existe de nombreuses astuces pour alléger sa facture mobile. Ainsi, pour éviter toute mauvaise surprise, de nombreuses applications vous proposent aussi un suivi précis de votre consommation de données, histoire de savoir à tout moment si vous êtes dans le rouge, il y a Onavo count par exemple. Puis, pour court-circuiter les opérateurs et éviter les surcoûts, il y a évidemment les grands classiques comme Skype (appels en visioconférence), ou WhatsApp (messagerie type sms), mais aussi Viber ou Google Hangouts. Toujours pour faire des économies, deux applications très utiles: Onavo Extend, qui va compresser les données que vous téléchargez (les grosses photos quand vous allez sur un site internet par exemple), ce qui va vous permettre de consommer jusqu'à 5 fois moins de data. Enfin, Crowdroaming vous permet, quand vous êtes à l'étranger, d'utiliser la connexion internet mobile d'utilisateurs locaux d'humeur partageuse. Concrètement, une application mobile va détecter les sympathiques volontaires et se connecter à leur smartphone. Mais pas question de jouer les sangsues : pour pouvoir en bénéficier, il faudra de votre côté accepter qu'à l'occasion des touristes utilisent eux aussi une partie de votre forfait mobile.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente dans sa chronique Culture Geek des applications mobiles pour faire baisser vos frais d'itinérance. Une étape importante avant l'abolition totale de ces surcoûts, qui devrait intervenir en 2016. Une bonne nouvelle pour ceux qui partent dans un pays de l'UE dans les semaines qui viennent. Votre facture de téléphonie mobile devrait être un peu moins salée. Les frais d'itinérance ont baissé drastiquement de 21% sur les appels, 55% sur la navigation internet. En attendant, il existe de nombreuses astuces pour alléger sa facture mobile. Pour court-circuiter les opérateurs et éviter les surcoûts, il y a évidemment les grands classiques comme Skype (appels en visioconférence), ou WhatsApp (messagerie type sms), mais aussi Viber ou Google Hangouts. Toujours pour faire des économies, deux applications très utiles: Onavo Extend, qui va compresser les données que vous téléchargez (les grosses photos quand vous allez sur un site internet par exemple), ce qui va vous permettre de consommer jusqu'à 5 fois moins de data. Enfin, Crowdroaming vous permet, quand vous êtes à l'étranger, d'utiliser la connexion internet mobile d'utilisateurs locaux d'humeur partageuse. Concrètement, une application mobile va détecter les sympathiques volontaires et se connecter à leur smartphone. Mais pas question de jouer les sangsues : pour pouvoir en bénéficier, il faudra de votre côté accepter qu'à l'occasion des touristes utilisent eux aussi une partie de votre forfait mobile.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente dans sa chronique Culture Geek des moyens de triche de plus en plus sophistiqués et discrets. Fini les feuilles pliées en 12 cachées au fond de la trousse, ça fait bien longtemps que les tricheurs de tout poil ont compris l'atout que représentent les technologies. Particulièrement surveillées cette année, les smartwatches, ces montres intelligentes, sortes de mini ordinateurs montés sur poignet, munies d'un espace mémoire, on peut facilement y stocker des notes de cours.... ou s'en servir pour naviguer discrètement sur internet. Les plus téméraires s'en serviront pour prendre en photo la feuille d'examen et l'envoyer à un complice à l'extérieur, qui pourra leur renvoyer les réponses par mail. Demain, on peut même imaginer se servir des lunettes, type Google glass, qui permettront d'afficher des fiches de cours directement sur le verre sans que personne ne s'en rende compte. Sur internet, de nombreux sites proposent des "kits espion", qui peuvent aussi bien servir à un détective privé en filature qu'à un tricheur professionnel. Parmi les produits stars, les oreillettes, quasi invisibles, qu'on peut relier à un lecteur mp3, un smartphone, ou même à un stylo bluetooth. Des objets qui permettent de communiquer avec l'extérieur, ou plus simplement d'écouter discrètement des notes de cours, préalablement enregistrées au micro.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, une petite sélection d'outils numériques pour optimiser ses révisions pour le bac. Parmi les valeurs sûres, celles du magazine l'Etudiant ou encore Digischool: des fiches de cours rédigées par des professeurs, des annales, des quiz. Un bon outil à utiliser en complément des révisions de cours traditionnelles, surtout pour se rassurer sur ses connaissances. Pour remédier aux fautes de Français, il y a l'application Orthofolie, un jeu basé sur l'orthographe. Moins vous faites de fautes, plus vous montez de niveau. Si vous avez du mal à vous retrouver dans vos cours ou vos fiches de révision, le stylo connecté Livescribe va vous aider à numériser et à archiver vos notes en temps réel. Vous écrivez sur du papier, tout à fait normalement, sauf qu'en appuyant simplement sur un bouton, vos notes écrites vont se retrouver sous forme numérique, sur votre tablette ou votre PC.
Vidéos à la une
Frédéric Simottel présente dans sa chronique Culture Geek, des solutions originales pour mieux s'adapter aux divers problèmes de circulation comme la circulation alternée. Ainsi, pour se rendre...
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, la nouvelle tendance incontournable du moment dans l’électronique, le "wearable computing" ou "électronique prêt-à-porter". C'est un...
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, depuis le Mobile World Congress de Barcelone, dans sa chronique Culture Geek le "LiFi", un nouveau moyen de communication basé sur l'utilisation des éclairages à LED.
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, les dernières nouveautés mobiles dévoilées au Mobile World Congress de Barcelone.
Vidéos à la une
Frédéric Simottel présente, dans sa chronique Culture Geek, les voitures connectées et autonomes, en vedette au salon de l'auto de Détroit. Google est ainsi revenu sur le contrat signé avec les...
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, les robots danseurs, dessinateurs et nettoyeurs comme le Tozy, Microinfinity ou Grillbot. Sans oublier les robots thérapeutiques, comme les...
Vidéos à la une
Anthony Morel présente, dans sa chronique Culture Geek, les nouveautés et les nouvelles tendances dans l'univers des TV haut de gamme présentés lors du salon CES à Las Vegas.

Pages

Publicité