Publié en 2002, le roman de Tom Lonergan, Heartbreak Hill, The Boston Marathon Thriller contient de troublantes coïncidences avec les événements survenus lundi dernier. Explications. 

Quand Tom Lonergan a été informé de l'attentat du marathon de Boston (voir la vidéo ci-dessous), il raconte au Huffington Post américain  avoir eu une réaction viscérale : "Oh mon Dieu, exactement comme je l'avais prévu".Dans son roman, intitulé Heartbreak Hill, un terroriste américain d'extrême-droite menace de faire exploser une série engins explosifs le long du parcours de la course. Dans la fiction, le poseur de bombes est arrêté avant de commettre son attentat.

Une intuition pendant la courseTom Lonergan a lui-même couru le marathon de Boston 17 fois entre 1983 et 1999. L'idée lui serait venue lors de la 100e édition en 1996 : "Pendant toute la journée, j'ai craint qu'une bombe n'explose [...] J'ai continué de courir même après la ligne d'arrivée pour m'éloigner de là".Ce sont les attaques du 11 septembre qui l'ont décidé à mettre cette histoire par écrit.

Le livre a-t-il inspiré le poseur de bombe?Le romancier qui vit actuellement une retraite paisible dans le Massachussetts a confié son état de trouble suite à l'attaque : "Je n'ai pas pu m'empêcher de penser en voyant les images que quelqu'un, d'une certaine façon a pu être inspiré par ma fiction" a-t-il confié.La probabilité que l'auteur de l'attentat ait lu ce livre est tout de même faible. Lonergan a dû auto-publier son livre pour qu'il sorte et de son propre aveu, il a vendu "très très peu d'exemplaires".

Publicité
D'autres œuvres prophétiquesHeartbreak Hill n'est pas la première publication à anticiper une catastrophe. En Juin 2001, la couverture d'un album de rap du groupe The Coup, intitulé Party music montrait les tours du World Trade Center en train d'exploser.

 

Crédit photo : Couverture du livre Heartbreak Hill, The Boston Marathon Thriller 

Publicité