Doris Lessing, prix Nobel de littérature en 2007, nous a quitté ce dimanche à Londres. La romancière, reconnue de tous, avait 94 ans.

© CC / wikimédia commons

L’écrivaine britannique Doris Lessing est décédée ce dimanche à l’âge de 94 ans. Auteure d’une cinquantaine d’ouvrages, avec notamment le célèbre Carnet d’or, elle avait gagné le prix Nobel de littérature en 2007.

Née en Perse (l’actuel Iran) le 22 octobre 1919, alors que son père était capitane dans l’armée britannique, la romancière a vécu la majeure partie de son enfance en Afrique, dans l’ancienne colonie britannique de Rhodésie du Sud (aujourd’hui Zimbabwe). Sa vie dans le continent africain l’a marqué à jamais. Son œuvre a en effet été consacrée à la critique de notre société moderne, ce qui l’a érigée comme l’une des icônes des marxistes, anticolonialistes, anti-apartheid et féministes. Son engagement contre l’apartheid lui a d’ailleurs valu une interdiction de séjour en Afrique du Sud.

Une œuvre pléthorique

Cet ancien membre du parti communiste britannique a souvent été comparé à la Française Simone de Beauvoir pour ses idées féministes. Concernant son œuvre, le livre phare qui l’a fait connaître du grand public est Carnet d’or, publié en 1962. Doris Lessing y traite des sujets comme les inégalités raciales et sociales, l’accomplissement individuel ou encore le bien commun.

Publicité
Ce chef-d’œuvre de la littérature raconte l’histoire d’une femme-écrivain qui tient son journal avec quatre parties différentes liées à des couleurs, pour chaque facette de sa vie : le rouge (comme un symbole) pour son activité politique, le noir pour l’œuvre littéraire, le bleu pour l’introspection psychanalytique et le jaune pour sa vie privée. Le cinquième, appelé carnet d’or, symbolise la synthèse de sa vie.

Du théâtre au roman en passant par la science-fiction, Doris Lessing est l’auteure d’une œuvre à visages multiples. Et chaque fois avec une facilité déconcertante.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité