La biographie de Johnny Hallyday, aux accents de règlements de comptes, n’en finit pas de susciter critiques et réactions en chaine, procès compris. Le chanteur essaie aujourd’hui de calmer le jeu, assurant qu’il n’a jamais voulu blesser personne.

Johnny aurait aussi pu intituler sa biographie Allumer le feu. Depuis sa sortie en librairie le 7 février dernier, et même les quelques extraits publiés la veille en exclusivité par L’Express, la biographie de Johnny Hallyday n’en finit pas de déchainer les passions. Il faut dire qu’avec Dans mes yeux, co-écrit avec Amanda Sthers, le rockeur n’épargne personne. Vieux amis, anciens rivaux, ex-femmes, et même son fils David, tout le monde en prend pour son grade. Des propos qui ne sont pas du goût de certains des intéressés. Alors depuis, Johnny essaie d’éteindre l’incendie (sans pourtant avoir de regrets : « S'ils ne sont pas assez intelligents pour comprendre, c'est que cela ne valait pas le coup d'être amis... »).

Johnny traite Michel Sardou de « vieux con réac » ? « Ce qu'il a dit sur ma fille ne m'a pas plu. Il ne faut surtout pas attaquer mes enfants » justifie-t-il dans les colonnes du Parisien. Idem pour Henri Salvador, un « vieux con ». « Vous imaginez ce que peut ressentir un môme de 16 ans sur scène pour la première fois qui se fait insulter par une star comme Henri Salvador dans la salle ? J'étais en pleurs à la sortie. Vous croyez que c'est gentil, ça ? C'est quelque chose que je ne ferai pas à des jeunes d'aujourd'hui » explique Johnny. Il estime que son fils n’en a pas assez bavé dans la vie pour vraiment réussir ? Johnny répond qu’il ne remet absolument pas en cause son talent, et précise que tout ce qu’il dit dans sa biographie, « c'est des réflexions sur des choses que je pense, des clins d'oeil. C'est pas méchant ».

Publicité
Ce n’est en tout cas pas l’avis d’Adeline Blondieau, son ex-femme, qui a décidé de porter plainte pour diffamation. Dans le livre, Johnny Hallyday la compare en effet à « un serpent », la dit « hystérique ». « Il y a des gens qui m'ont fait du mal, d'autres du bien, j'avais cela au fond de moi et c'était important de le dire... C'est tombé comme ça » a-t-il simplement expliqué samedi dernier sur le plateau du 20 heures de France 2. L’affaire est maintenant entre les mains des avocats. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :